Une délégation de députés va pouvoir se rendre au printemps en jet privé à Monaco. Objectif : diminuer les coûts !

Courant printemps, plusieurs députés membres du groupe d’amitié France-Monaco, vont rejoindre la principauté en jet privé, ainsi que le confirme Europe 1 sur des informations du Canard Enchaîné. Contrairement à ce que ce type de traitement pourrait laisser penser, il s’agit avant tout de faire des économies.

C’est en effet le président du groupe d’amité lui-même, Olivier Dassault, copropriétaire du groupe Dassault, pilote et ingénieur de l’Ecole de l’Air, qui a proposé de mettre son Falcon à disposition pour emmener les députés jusqu’à Nice.

Publicité
A lire aussi : Ultra critiquée : la réforme d’Emmanuel Macron qui ne passe pas

 

Une proposition validée

Sujette à questionnement et pour éviter toute confusion, la proposition du député de l’Oise a été soumise à Agnès Roblot-Troizier, la déontologue de l’Assemblée national, par François de Rugy, président de l’Assemblée. Cette dernière a conclu que l’offre était tout à fait acceptable. "L'utilisation de cet avion a pour seul objectif de limiter les coûts du voyage", a-t-elle répondu selon le journal satirique, expliquant que le fils de Serge Dassault faisait une proposition gratuite, sans contrepartie en échange du service rendu.

La générosité est effectivement de mise puisqu’un rapide comparatif sur Privatefly.fr, indique qu’un vol Paris-Nice-Paris pour quatre personnes est estimé à 10 000 euros. Au sein du groupe d’amitié France-Monaco, on trouve par exemple les députés Damien Abad (LR), Sébastien Chenu (FN), ou encore Eric Ciotti (LR)

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité