Selon Gérald Darmanin, député (Les Républicains) du Nord et tout juste élu au conseil régional du Nord, "ça ne sert pas à grand-chose d’être député". 

Dimanche soir, à l’issue du second tour des élections régionales, Gérald Darmanin a eu plusieurs raisons de se réjouir. Directeur de campagne du candidat Xavier Bertrand dans le Nord-Pas-de-Calais, le député Les Républicains a profité de la victoire de son poulain pour devenir conseiller régional.

En conséquence, Gérald Darmanin a annoncé quitter son poste à l’Assemblée. Cependant, ce choix semble moins avoir été guidé par un souci de non cumuler les mandats que pour se décharger d’un poids… "Je n’avais pas envie de laisser Xavier [Bertrand] tout seul. Et cela ne sert pas à grand-chose d’être député.", a fait savoir l’intéressé dans L’Opinion.

"Les marges de manœuvre au niveau nationale sont extrêmement réduites"

Après trois ans passés à l’Assemblée nationale, Gérald Darmanin s’est donc fait une piètre opinion du rôle de député. "Les marges de manœuvre au niveau de la politique nationale sont extrêmement réduites. Il me semble que les maires et présidents de région ont plus de pouvoir que les parlementaires.", a-t-il enchéri jeudi sur RTL. Et il n’est pas le seul à partager cet avis. Le chef de file des députés LR n’est pas loin de penser la même chose : "Quand on a la possibilité de diriger un exécutif local, ce n’est pas une question de pouvoir mais de cohérence que de choisir de renoncer à son mandat de député.", a-t-il déclaré aussi à L’Opinion.

Pour rappel, un député est surtout compétent dans le processus législatif : il peut déposer des propositions de loi, des amendements aux textes examinés, interroger le gouvernement, examiner son action au sein d’une commission, voire, s’il est rapporteur spécial au sein de la commission des finances, contrôler l’emploi de l’argent public. De larges compétences qui n’ont visiblement pas impressionné Gérald Darmanin.

Député ou conseiller régional : le grand écart des salaires

S’agissant des conseillers régionaux, ceux-ci ont plus de poids et d’emprise dans les décisions, mais à l’échelle non plus de la nation, mais de leur région. Quant au président de région, il a bien plus de pouvoirs : comme l’indique le site sur les Collectivités locales, le président du conseil régional "est l’organe exécutif de la région". C’est lui qui donne les orientations, prépare et fait exécuter les décisions votées par les élus. Le président du Conseil régional est aussi responsable du budget de la région et le chef de l’administration. C’est lui qui représente la collectivité et qui gère son patrimoine.

Publicité
Une chose est sûre, Gérald Darmanin n’a pas abandonné son poste à l’Assemblée pour l’argent : un député gagne en effet 7 100 euros auxquels s’ajoutent 6 412 euros de fais de mandat alors qu’un conseiller régional touche entre 1 520 euros et 2 661 euros, et un président de région 5 512 euros mensuels.

Vidéo sur le même thème : Politique : A quoi sert le Conseil régional ? 


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité