Alors qu'Aquilino Morelle a démissionné la semaine dernière, François Hollande voudrait nommer au plus vite son remplaçant. Et le président ne souhaiterait pas un, mais deux hommes pour succéder à son conseiller en communication. Plus de détails sur les projets du chef de l'Etat.
©AFPAFP

© AFP

L’affaire Aquilino Morelle a fait beaucoup de bruit la semaine dernière et François Hollande souhaiterait désormais passer à autre chose. Son conseiller en communication ayant démissionné après avoir été impliqué dans un scandale, le président cherche actuellement à le remplacer rapidement. Il "veut inscrire son remplacement dans le mouvement du remaniement qu’il a initié au PS, au gouvernement et à l’Elysée", explique Europe 1. La nomination de son successeur doit ainsi avoir lieu avant la fin du mois, cette semaine. Et alors qu’Aquilino Morelle était jusqu’à vendredi dernier chargé de conseiller François Hollande en politique et en communication, le chef de l’Etat envisagerait de confier cette double-casquette à deux hommes. "L’idée est de scinder d’un côté la fonction de conseiller politique et de l’autre celle de la communication", rapporte la radio, laquelle souligne qu’ "Aquilino Morelle ne sera pas remplacé par une personne mais par deux".

François Hollande recherche "un peu l’antithèse d’Aquilino Morelle"Quant au choix du conseiller politique, François Hollande aurait une idée bien précise du profil qu’il recherche. Europe 1 croit savoir qu’il souhaiterait "un peu l’antithèse d’Aquilino Morelle". En d’autres termes, "un politique qui a été déjà été élu (…) qui connaît le Parti socialiste et les parlementaires", et qui soit également capable d’assurer le lien entre le président et les élus. Concernant le conseiller en communication, François Hollande n’aurait pas fait d’idées précises, et encore moins fait de "short list". Une chose semble cependant certaine : le recrutement devrait se faire en externe. Ce qui signifie que Claude Sérillon ne serait pas pressenti pour décrocher le job. Conseiller du président depuis janvier 2013, il a raté le coche en refusant de prendre en charge la communication web de l’Elysée il y a quelques mois et semble depuis être sur le banc de touche.

 En vidéo sur le même thème : Les accusations de Mediapart sur Aquilino Morelle expliquées en vidéo 

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.