AFP
Delphine Batho a été limogée du gouvernement de Jean-Marc Ayrault ce mercredi matin, quelques heures seulement après avoir critiqué le budget de son ministère pour 2014. Loin d'être un cas isolé, elle rejoint ainsi le groupe de ceux qui ont été virés ou poussés à partir du gouvernement sous la Ve République. Découvrez les plus marquant d'entre eux en images !
Sommaire

Delphine Batho a été remerciée

© AFP

Pour la toute première fois depuis le début de son mandat, le président François Hollande a décidé de se séparer de l’un de ses ministres. Cette sanction, sans doute infligée pour l’exemple, a été prise quelques heures seulement après que celle qui était alors encore en charge de l’Ecologie ait critiqué la baisse de 7% de son budget en 2014. "Sur proposition du Premier ministre, le président de la République a mis fin aux fonctions de Madame Delphine Batho et a nommé Monsieur Philippe Martin, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie", a ainsi annoncé Matignon dès mardi soir, soit moins de 24 heures après que la principale intéressée ait tenu des propos jugés "trop graves car en rupture avec la solidarité gouvernementale".

"Je dirai tout dans une conférence de presse demain à 15 heures"

Débarquée de son poste, Delphine Batho a ainsi dû assister ce mercredi matin à la passation de pouvoir avec son successeur. "Je souhaite à Philippe Martin bonne chance dans ses fonctions ", a-t-elle déclaré avant de prévenir : " En ce qui concerne les circonstances de ce limogeage et ses conséquences, je dirai tout dans une conférence de presse demain à 15 heures".
Découvrez quels autres ministres ont été limogés ou poussés à démissionner avant Delphine Batho.

Jean-Pierre Chevènement

© AFP

Jean-Pierre Chevènement a démissionné trois fois : de la Recherche en 1983, de la Défense en 1991 suite à un désaccord avec le gouvernement à propos de la guerre du Golfe et de l’Intérieur en 2000 après une mésentente avec Lionel Jospin – alors Premier ministre – au sujet de la Corse.

Bernard Tapie

© AFP

Au cœur de l’actualité politico-judiciaire actuellement, Bernard Tapie a quitté ses fonctions de ministre de la Ville en 1992, quelques jours avant d’être inculpé dans l’affaire Toshiba-France.

Gérard Longuet

© AFP

Visé par une information judiciaire sur le financement du Parti Républicain et par une enquête sur sa villa de Saint-Tropez, Gérard Longuet démissionne du ministère de l’Industrie en 1994.

Alain Madelin

© AFP

Suite à un conflit l’opposant au Premier ministre Alain Juppé, Alain Madelin choisi de démissionner de son poste de ministre de l’Economie en 1995.

Dominique Strauss-Kahn

© AFP

Contraint de quitter son poste de directeur du Fond monétaire international en 2012 à cause de l’affaire du Sofitel de New York (Etats-Unis), Dominique Strauss-Kahn avait déjà dû présenter sa démission du gouvernement (Economie) en 1999 et ce, à cause de son implication dans l’affaire de la MNEF.

Hervé Gaymard

© AFP

Au cœur d’une polémique autour de son logement de fonction, Hervé Gaymard décide de quitter son poste de ministre de l’Economie en 2005.

Michèle Alliot-Marie

© AFP

Critiquée pour avoir séjournée en Tunisie quelques semaines après le début des affrontements qui ont conduit à la chute de Ben Ali et à la Révolution au sein de ce pays, la ministre des Affaires Etrangères quitte ses fonctions en 2011.

Jérôme Cahuzac

Accusé d’avoir détenu un compte bancaire secret en Suisse, le ministre de délégué chargé du Budget est contraint de démissionner en 2013.
 

Nicole Bricq

© AFP

Nicole Bricq est la seule ministre avant Delphine Batho a avoir été virée du gouvernement Ayrault. Débarquée pour son oppostion aux forages pétroliers en Guyane en 2012, elle a cependant été aussitôt recasée au ministère du Commerce extérieur.