Carla Bruni-Sarkozy n'aurait toujours pas digéré le traitement qui a été réservé à son mari lors de la primaire de la droite et du centre. "Elle va bientôt sortir de sa réserve", assure Yves Derai, co-auteur de "Carla et les ambitieux". 

Planet : Où se situe Carla Bruni-Sarkozy entre l’image de Don Juan au féminin qu’on lui prête et son rôle discret d’épouse de politicien ?

Yves Derai* : "Lorsqu’elle est devenue Première dame, Carla Bruni-Sarkozy était convaincue que, passant après des femmes comme Bernadette Chirac ou Yvonne de Gaulle, son passé parlerait pour elle et choquerait les Français. En plus du simple fait d’avoir eu une vie professionnelle avant son arrivée à l’Elysée, elle avait cumulé plusieurs métiers liés au spectacle et à l’apparence, et même posé nue. Aussi, a-t-elle cherché à compenser en étant très discrète. On l’avait connue drôle et déconneuse par le passé, elle est devenue très sérieuse pour ne pas avoir l’air provocateur. Carla Bruni-Sarkozy s’est beaucoup contenue. On pourrait même dire qu’elle s’est autocensurée.

Planet : Son attitude n’a pas vraiment changé au moment de son départ de l’Elysée…

Yves Derai : On dit souvent qu’en 2012 Carla Bruni-Sarkozy s'est sentie libérée par la fin de mandat de son mari. Mais en réalité pas tant que ça. D’abord, parce l’ancien président avait l’intention de revenir en politique. Il n’était donc pas question de détruire tout le travail qu’elle avait pu faire sur elle-même avant. Mais quand bien même elle aurait voulu ‘redevenir’ celle qu’elle était avant son passage à l’Elysée, elle n’aurait pas pu. L’ancienne mannequin n’était plus la même : elle avait vu les affaires de l’Etat de près, appréhendé le métier de Nicolas Sarkozy et s’était engagée pour des causes humanitaires. Il faut aussi tenir compte du fait que la chanteuse a attendu longtemps avant de se marier. Pour elle c’est un acte très important et elle aime profondément son mari. Aussi, elle ne fera rien qui pourrait lui nuire. Avant elle se plaisait à dire qu’elle était ‘polyandre’. Mais c’est désormais fini. Toutefois, nous ne sommes pas à l’abri d’un coup d’éclat…

Planet : C’est-à-dire, que prépare-t-elle ?

Yves Derai : Je suis sûr qu’à un moment donné Carla Bruni-Sarkozy va finir par sortir de sa réserve et dire tout haut ce qu’elle rumine depuis des semaines. Elle est très amère à propos du traitement qui a été réservé à son mari pendant la primaire de la droite et du centre. Selon elle, les Français ont été injustes avec lui et il méritait mieux. L’ex-Première dame a été très affectée par sa détresse au moment de sa défaite en novembre dernier et depuis, il lui brûle les lèvres de dénoncer cette humiliation. On peut donc imaginer que l’artiste va s’exprimer en chanson comme elle a déjà fait avec 'Le Pingouin' en 2013. L'épouse de l'ancien président sait écrire des chansons autobiographiques mais aussi des portraits d'hommes qu'elle fait tantôt touchants, drôles et même parfois piquants. Mais elle pourrait tout aussi bien donner une interview explosive ! Une chose est sûre, elle ne va pas en rester là".

A lire aussi -Pingouin de Carla Bruni-Sarkozy : François Hollande s'est reconnu

*Yves Derai est co-auteur de Carla et les ambitieux (éd. Archi Poche)

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :