Christiane Taubira est plus fragilisée que jamais depuis que François Hollande a finalement décidé d'inscrire la déchéance de la nationalité au projet de réforme constitutionnelle. La ministre restera-t-elle à son poste ?
AFP

Le coup de théâtre orchestré mercredi par l’exécutif a plongé la ministre de la Justice dans une situation très délicate. En décidant finalement d’inscrire dans son projet de réforme constitutionnelle la déchéance de la nationalité pour les binationaux en cas de terrorisme, François Hollande a désavoué Christiane Taubira. En effet, moins de 24 heures avant ce volte-face, la garde de Sceaux s’était exprimée depuis l’Algérie pour confirmer que le président avait bel et bien renoncé à cette mesure qu’il avait annoncée au lendemain des attentats de novembre. La ministre avait même été jusqu’à s’opposer à cette mesure qui, selon elle, posait "un problème de fond sur un principe fondamental qui est le droit du sol".

A lire aussi – Déchéance de la nationalité : Christiane Taubira a-t-elle fait une bourde ?

La droite appelle à la démission de Christiane TaubiraA ce moment-là, Christiane Taubira est « simplement » taxée d’avoir pris François Hollande de court en faisant à sa place une annonce qu’il gardait pour le lendemain. Mais aujourd’hui, et après que l’exécutif a finalement fait l’inverse de ce que la ministre a annoncé, cette dernière se retrouve mêlée à un nouveau couac gouvernemental. Une aubaine pour l’opposition qui n’a pas manqué d’appeler une fois encore à sa démission.

"La parole dernière est celle du président de la République"Une option que la principale intéressée et le Premier ministre ont cependant vite écartée. "Chacun a droit à ses doutes, ses interrogations, à ses analyses. La liberté d’expression est le fondement de la démocratie (…) Aujourd’hui, une décision a été prise, c’est celle du président de la République", a fait valoir le chef du gouvernement au sorti du Conseil des ministres. "La parole première est celle du président de la République. Elle a été prononcée au Congrès de Versailles. La parole dernière est celle du président de la République. Elle a été prononcée ce matin au conseil des ministres. Et c'est le point final", a quant à elle souligné Christiane Taubira.

En vidéo - Christiane Taubira s'exrpime après le coup de théâtre de l'exécutif

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France