Après s'être fait discret dans les médias, Eric Besson était l'invité ce matin de BFM TV. Sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin il a exprimé son soutien au retour de Nicolas Sarkozy.
© Capture BFM TV

Cela faisait un moment qu’il s’était éclipsé des plateaux télé, mais ce matin, Eric Besson était l’invité de Jean-Jacques Bourdin. L’ancien ministre de l’Identité nationale s’est exprimé sur la situation politique du pays tout en revenant sur les causes de son adhésion à Nicolas Sarkozy en 2007.

>> Lire aussi : Salariées illettrées : Rachida Dati vole au secours d’Emmanuel Macron

Ainsi, le maire de Donzère (Drôme) a expliqué pourquoi il avait quitté la rue Solférino pour le camp d’en face. La cause de sa brouille avec le PS résidait selon lui dans "le chiffrage du programme de Ségolène Royal". "En clair, ce qu’elle avait annoncé coûtait 110 à 120 milliards d’euros et on me demandait de dire que ça coûtait 35 milliards d’euros" se souvient-il. Et Eric Besson de rajouter "cet écart-là, je ne l’ai pas supporté".  

"Je veux le soutenir"

Interrogé sur le retour de Nicolas Sarkozy, Eric Besson a répondu sans détour : "Oui, je veux le soutenir". Pour l’ancien ministre, qui précise "ne plus être adhérant nulle part", l’ex-président "est le mieux placé pour rassembler" et saura "transcender les clivages". Cependant, celui qui s’est reconverti dans le privé n’est, selon ses dires, pas candidat à un éventuel poste : "à titre personnel, je n'aspire à rien" assure-t-il.  

Eric Besson a également livré son analyse concernant l’action de François Hollande qui selon lui souffre d’une "absence de ligne politique" marquée entre autres "deux ans de gâchis".

 > Vidéo sur le même thème : Nicolas Sarkozy visé par une nouvelle enquête sur sa campagne de 2007

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !