Le Canard Enchainé a récemment révélé un échange téléphonique cocasse entre Bernard Cazeneuve et un fonctionnaire de police. Le ministre de l'Intérieur aurait appelé le policier pour le féliciter suite à une arrestation de malfaiteurs.
© AFPAFP

© AFP

Bernard Cazeneuve se souviendra probablement de son baptême policier. Selon Le Canard Enchainé, le ministre de l'Intérieur aurait appelé un policier afin de le féliciter pour ses faits de bravoure. Sauf que le fonctionnaire l'aurait gentiment envoyé sur les roses croyant à une plaisanterie d'un de ses collègues.

Tout part d'une arrestation de malfaiteurs dans la Sarthe

L'épisode cocasse aurait débuté jeudi dernier par l'arrestation des auteurs présumés d'un meurtre, commis à Coulaines (Sarthe), par quatre motards de la police du Mans, au terme d'une course-poursuite. Un exercice banal rien de plus. Sauf que la prestation des fonctionnaires aurait retenu l'attention de Bernard Cazeneuve, lequel se serait empressé de leur passer un coup de fil dans la soirée pour les remercier :

– "Bonsoir, je suis Bernard Cazeneuve, votre ministre de l’intérieur. Je tenais à vous féliciter pour…"

Un appel manifestement inopportun pour l'un des policiers. Ce dernier, étonné, et probablement sur le coup de la fatigue, lui aurait gentiment envoyé balader croyant s'adresser à l'un de ses collègues :

– "Arrête tes conneries, Alain ! Je suis crevé. La journée a été longue…"

Toujours d'après Canard Enchainé, le dialogue de sourd entre les deux hommes aurait continué jusqu'à ce que Bernard Cazeneuve conseille au fonctionnaire d'appeler le standard du ministère de l'Intérieur et de demander à lui parler. Le policier se serait alors rendu compte de sa bévue avant de se confondre en excuses.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.