Le député UMP de la Haute-Loire s'est excusé ce mercredi pour son attitude, lors du discours de politique générale de Manuel Valls le 8 avril dernier. Les parlementaires de l'opposition avaient lancé une bronca à l'Assemblée nationale en direction du Premier ministre.
© AFPAFP

© AFP

Laurent Wauquiez semble avoir été touché par le remords. Le député UMP de la Haute-Loire a exprimé des regrets, mercredi sur France Inter, concernant son attitude durant le discours de politique générale de Manuel Valls à l'Assemblée nationale.

"Je lui en fais mes excuses, je n'aurais pas dû"

L'ancien ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche avait été interpellé par un auditeur de France Inter, qui lui reprochait son mauvais comportement au palais Bourbon. Un certain Daniel, habitant Epinal (Vosges) lui avait déclaré être "écoeuré" par "l'attitude très voire trop bruyante" du député lors du discours de Manuel Valls. Laurent Wauquiez faisait en effet partie des parlementaires UMP qui avaient chahuté le Premier ministre lorsque ce dernier exposait sa politique. Le maire de Puy-en-Velay (Haute-Loire) s'est depuis repenti, s'adressant à l'auditeur : "L'hémicycle est un lieu de passion, de tensions, ça a toujours été comme ça. Mais Daniel a raison. Je lui en fais mes excuses, je n'aurais pas dû. C'est pas des petits sujets ce dont on parle. C'est notre conception de ce que doit être le pays. C'est parfois aussi un sentiment qu'on nous ment. Forcément, oui, ça peut créer des réactions. Mais Daniel a raison, dont acte". Laurent Wauquiez a assuré qu'il allait désormais se tenir tranquille : "Je vais essayer d'y être attentif, et j'essaierai de penser à Epinal".

Des parlementaires indignés

Le comportement de certains députés à l'Assemblée avait choqué internautes et même parlementaires. Manuel Valls avait été coupé à plusieurs reprises par les cris de l'opposition, certains mimant leur opposition, d'autres commentant le discours ostensiblement ou interpellant le nouveau Premier ministre. "Les Français ont autre chose à faire qu'à regarder des plaisanteries dignes de collégiens", avait déploré l'ancien ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, dans les couloirs de l'Assemblée après le discours de Manuel Valls. Luc Ferry avait qualifié les parlementaires concernés de "malades mentaux". Le député socialiste Yann Galut avait lui dénoncé "une attitude lamentable".

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.