Donald Trump souffre de la CoVid : il a récemment été diagnostiqué positif au virus. Outre-Atlantique, la Maison Blanche se montre très optimiste. Comment se passeraient les choses, en France, si Emmanuel Macron était contaminé ?

"Protocole de vigilance" oblige, Emmanuel Macron ne serre plus les mains. Un choix ancien, qui remonte d'ailleurs à mars  2020... et faisait alors suite, indiquait Paris Match dans sa version papier, à la mise à l'isolement du préfet de l’Oise . Avant cela, précisait Slate, le vice-ministre iranien de la Santé a lui aussi été infecté, preuve que même les plus hautes sphères ne sont pas nécessairement protégées du virus. En France, on recensait à l'époque plus de 200 cas et quatre décès, indique Le Parisien. Aujourd'hui le bilan est autrement plus inquiétant : Paris vient de passer en zone rouge écarlate et le nombre de morts, pour l'Hexagone seule, excède les 30 000 ainsi que le rappelle le Journal des Femmes sur son site.

Donald Trump lui même, l'un des hommes les plus puissants du monde, souffre aujourd'hui de la CoVid-19, indique Le Monde.  Ce qui n'est pas sans soulever une question : quel est le programme prévu en cas de contamination du président de la République ? L'interrogation nous renvoie d'ailleurs aux débuts de l'épidémie, à l'époque où l'Elysée avait dû démentir certaines rumeurs concernant l'état de santé du chef de l'Etat.

"Non, Emmanuel Macron n’a pas attrapé le coronavirus", affirmaient alors les services de l’Elysée, avant de poursuivre : "Non, le président n’est pas confiné". Et pourtant, la question persistait déjà. A l'évidence, cependant, le protocle décidé à l'époque n'a pas changé : voici ce qu'il se passerait si, à la suite d’un triste concours de circonstances, le chef de l’Etat était finalement touché.

Que se passe-t-il si Emmanuel Macron est contaminé ?

"En cas de vacance de la présidence de la République pour quelque cause que ce soit, ou d’empêchement constaté par le Conseil constitutionnel saisi par le gouvernement et statuant à la majorité absolue de ses membres, les fonctions du président de la République, à l’exception de celles prévues aux articles 11 et 12 ci dessous, sont provisoirement exercés par le président du Sénat et, si celui-ci est à son tour empêché d’exercer ses fonctions, par le gouvernement", énonce l’article 7 de la Constitution, cité par Libération, qui s’appliquerait à un potentiel retrait d’Emmanuel Macron en cas de contamination au coronavirus Covid-19.

Concrètement, cela signifierait donc que Gérard Larcher, président du Sénat aujourd’hui, récupérerait les fonctions du président de la République. Cependant, ce genre de situation, ne peut arriver que si le gouvernement décide de soumettre la question au Conseil constitutionnel.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.