Pour ne pas risquer de contamination, Emmanuel Macron a d'ores et déjà fait savoir qu'il n'accorderait plus de poignées de mains. Mais que se passerait-il si le président était tout de même atteint du coronavirus Covid-19 ?

"Protocole de vigilance" oblige, Emmanuel Macron ne serre plus les mains. Il faut dire qu’il y a peu, rappelle Paris Match, le préfet de l’Oise a été placé à l’isolement. Avant cela, précise Slate, le vice-ministre iranien de la Santé a lui aussi été infecté, preuve que même les plus hautes sphères ne sont pas nécessairement protégées du virus. En France, on recense dorénavant plus de 200 cas et quatre décès, indique Le Parisien.

D’aucuns s’inquiètent d’ailleurs de la santé du président de la République. Tant et si bien que l’Elysée lui même a dû démentir les rumeurs qui montaient doucement, prétendant que le chef de l’Etat serait malade. C’est l’annulation de sa venue au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), prévu ce mardi 3 mars 2020, qui a mis le feu au poudre.

"Non, Emmanuel Macron n’a pas attrapé le coronavirus", ont affirmé les services de l’Elysée, avant de poursuivre : "Non, le président n’est pas confiné". S’il s’est finalement désisté,c c’est en réalité parce qu’il a décidé de modifier son agenda "au regard de la situation pour se rendre disponible et être mobilisable cette semaine", rapporte Gala. Et pourtant, la question persiste : que se passerait-il si, à la suite d’un triste concours de circonstances, le chef de l’Etat était finalement touché ?

Que se passe-t-il si Emmanuel Macron est contaminé ?

"En cas de vacance de la présidence de la République pour quelque cause que ce soit, ou d’empêchement constaté par le Conseil constitutionnel saisi par le gouvernement et statuant à la majorité absolue de ses membres, les fonctions du président de la République, à l’exception de celles prévues aux articles 11 et 12 ci dessous, sont provisoirement exercés par le président du Sénat et, si celui-ci est à son tour empêché d’exercer ses fonctions, par le gouvernement", énonce l’article 7 de la Constitution, cité par Libération, qui s’appliquerait à un potentiel retrait d’Emmanuel Macron en cas de contamination au coronavirus Covid-19.

Concrètement, cela signifierait donc que Gérard Larcher, président du Sénat aujourd’hui, récupérerait les fonctions du président de la République. Cependant, ce genre de situation, ne peut arriver que si le gouvernement décide de soumettre la question au Conseil constitutionnel.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.