Sommaire

Pluie de critiques

"Environ 60 % [de personnes contaminées] sont le genre de chiffre qu'il faut pour assurer une immunité collective", a déclaré Patrick Vallance à Sky news, rapporte le quotidien Les Échos. Le gouvernement serait donc prêt à laisser près de 40 millions de personnes être infectées, selon le titre de presse.

Dans un premier, c'est d'abord la classe politique qui est montée au créneau pour dénoncer l'action de l'exécutif. Jeremy Hunt, qui fut secrétaire d'Etat, s'est par exemple dit "inquiet" du manque de mesures prises par le pouvoir en place pour protéger les personnes âgées.

Ce sont ensuite les scientifiques qui ont fait entendre leur incompréhension. En effet, le quotidien relate que 229 universitaires ont demandé au gouvernement de durcir sa politique, pour éviter de "mettre en danger plus de vies que nécessaire", le samedi 14 mars 2020.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.