Lors de la journée d'ouverture de la COP21, de nombreuses réunions ont eu lieu entre les chefs d'Etat étranger et François Hollande. L'une d'entre elles a certainement marqué le président de la République.

La COP21 réserve quelques surprises. Plus de 150 chefs d’Etat et de gouvernement étrangers étaient rassemblés à Paris lundi pour la journée d’ouverture de la conférence sur le climat. Si cela fait déjà plusieurs mois que François Hollande travaille sur cette conférence dans l’espoir de trouver un accord mondial, il semblerait qu’il n’ait pas eu la même assiduité concernant ses interlocuteurs étrangers.

A lire aussi - François Hollande : comment expliquer l’incroyable rebond de sa popularité ?

En effet, Le Petit Journal a repéré mardi que le chef de l’Etat avait confondu le président du Burkina-Faso, Michel Kafando, avec son ministre des Affaires étrangères, Bédializoun Moussa Nebie. "J'aimerais surtout dire combien nous sommes très heureux que les élections au Burkina-Faso se soient passées de manière transparentes, démocratiques, et que le résultat ne souffre d’aucune contestation. Et vous y êtes pour beaucoup Monsieur le président", a déclaré François Hollande à l’attention du président de transition burkinabé qui sera remplacé dans un mois par Roch Marc Christian Kaboré, le nouveau président élu.

Le président burkinabé était en réalité absent

Problème, Michel Kafando n’était pas dans la salle à cet instant et sans le savoir, le chef de l’Etat a en réalité adressé ses félicitations au ministre des Affaires étrangères burkinabé. S’en est suivi un moment de gêne où le ministre a expliqué à François Hollande que le président avait quitté la salle quelques instants plus tôt.

En vidéo sur le même thème - COP21 : l’énorme bourde de Hollande avec le président burkinabé

Vidéo : COP21 : l’énorme bourde de Hollande avec le président burkinabé

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.