Laurent Wauquiez serait en pleine préparation d'un "shadow-cabinet" au sein de Les Républicains, soit une sorte de contre-gouvernement. Explications. 
AFP

Fraîchement élu à la tête de Les Républicains, Laurent Wauquiez a choisi de se faire subitement très discret dans les médias. C’était pour mieux revenir avec un shadow-cabinet, ou cabinet fantôme en français. S’il n’est nullement question d’histoire de revenants, l’utilisation de l’anglicisme s’explique par l’origine de ce concept. Le cabinet-fantôme est un système que l’on retrouve traditionnellement dans les pays appliquant le système de Westminster, du nom du parlement britannique. 

Dans ce type d'organisation, l’opposition officielle à l’exécutif s’attache à construire son propre gouvernement symbolique, son shadow-cabinet. On parlera alors du "ministre fantôme de l'intérieur", ou du "ministre fantôme de l'Education". Les rôles de ces politiques choisis ou parfois même élus au sein de leur parti ? Réagir et critiquer face aux actions de leur alter ego du gouvernement. Comme il est relevé sur le site du parlement britannique, c’est une façon pour l’opposition de présenter un gouvernement alternatif dans l’attente d’accéder vraiment au pouvoir. 

A lire aussi : Députée "fantôme" : "J’ai fait des nocturnes à l’Assemblée" 

Plus fantôme que cabinet pour l’instant

Si la France n’applique pas le système de Westminster, Laurent Wauquiez n’est en revanche pas le premier à vouloir monter un contre-gouvernement. Le Front national, le RPR ou même le Modem s’y sont essayés depuis une vingtaine d’années. Comme le confie un vice-président de Les Républicains à RTL, le nouveau chef a bien conscience que cela n’est pas nouveau mais c’est une façon d’organiser "la riposte" et de faire ressortir de nouvelles personnalités à droite, alors que l'opposition au gouvernement Edouard Philippe apparaît pour l'instant surtout dispersée.

Pour l’instant aucun nom n’a fuité concernant ce cabinet-fantôme, et cela devrait perdurer. Selon ses proches, Laurent Wauquiez "cloisonne beaucoup". P our autant, le conseil national de Les Républicains le 27 janvier sera peut-être l’occasion pour le nouveau chef de file de la droite de présenter son contre-gouvernement.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !