Depuis la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès le 11 octobre dernier, les réactions n'ont de cesse de se multiplier. Le gouvernement n'est d'ailleurs pas en reste. L'occasion pour le clan des macronistes de s'adonner à leur jeu favori du moment.
AFP

L’homme le plus recherché de France enfin arrêté ? Les sources étant fiables, les médias se sont alors, (trop ?) vite emballés ; car, il n’en est rien. Moins de 24 heures après l’interpellation le 11 octobre dernier à l’aéroport de Glasgow en Écosse, les enquêteurs français affirment que l’ADN a parlé. La personne interceptée n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès.

"Manque de professionnalisme", "relai de fausses informations", "énorme erreur"… Les critiques et les questions ont dès lors fusé : comment la police et les médias ont-ils pu annoncer une telle erreur ? Beaucoup cherchent, souvent ironiquement, à résoudre l’énigme de cette fausse piste.

L’affaire a d’ailleurs fait réagir jusqu’au plus haut sommet de l'État. Emmanuel Macron aurait, d’après les informations du Canard enchaîné, en kiosque ce mercredi 16 octobre, ironisé sur le sujet.

Emmanuel Macron se moque de la vraie-fausse arrestation de Dupont de Ligonnès

Grand fan de Tintin, le chef de l'État aurait préféré en rire. Dans la plus grande intimité il aurait en effet affirmé : "J'attends avec impatience le jour où BFM va annoncer qu'ils ont retrouvé le trésor de Rackham le rouge". Le Trésor de Rackham le Rouge est le douzième album de bande dessinée des Aventures de Tintin.

Xavier Dupont de Ligonnès : la blague d'Emmanuel Macron sur la fausse arrestationXavier Dupont de Ligonnès : la blague d'Emmanuel Macron sur la fausse arrestationL'affaire de la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès le weekend dernier n'a pas échappé à Emmanuel Macron. En coulisses, le président s'est même laissé aller à ironiser...

Les Macronistes, eux, semblent préférer un autre jeu.

Fausse arrestation de Dupont de Ligonnès : "C'est encore la faute de Castaner"

Toujours selon Le Canard enchaîné, la blague en vogue ne serait pas celle du président de la République. Dans les couloirs de l’Assemblée nationale, les Macronistes auraient en effet un tout autre jeu, qui mettrait en cause Castaner à chaque nouvelle affaire : "C'est encore la faute de Castaner".

Richard Ferrand semble y être très bon. Mardi 15 octobre, il a d’ailleurs lancé à des députés marcheurs : "Je m'étonne que Ciotti ne m'ait pas encore saisi d'une demande de commission d'enquête sur l'inaction de Castaner dans l'affaire de Ligonnès !"

Vidéo : Castaner : cette grosse bourde qu'il aurait préféré oublier

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.