Six ans après le dernier Congrès organisé par Nicolas Sarkozy, François Hollande a tenu à ne pas reproduire les mêmes erreurs. Il a été particulièrement vigilant quant aux dépenses.

Une première lors du quinquennat de François Hollande. Les parlementaires ont été réunis lundi en Congrès à Versailles afin d’écouter les mesures proposées par le président de la République suite à la série d’attentats survenue vendredi à Paris. Un évènement rarissime qui aurait coûté entre 170 000 et 210 000 euros, selon Le Parisien, soit trois fois moins que lors du dernier Congrès organisé par Nicolas Sarkozy en 2009.

Claude Bartolone, qui présidait les deux assemblées parlementaires, aurait veillé à ne pas faire de dépenses excessives. Le quotidien rapporte qu’il aurait ainsi demandé à ses équipes de bannir toute "dépense superflue" et "faste". Certains parlementaires auraient d’ailleurs été mécontents en ne recevant qu’une simple bouteille d’eau.

Le congrès de Nicolas Sarkozy estimé à 600 000 euros

L’organisation du dernier Congrès en 2009 par Nicolas Sarkozy avait été, elle, estimée à 600 000 euros. Une facture importante qui avait alors déclenché la polémique et avait été largement décriée par les socialistes.  

Publicité
Ces derniers ne s’étaient d’ailleurs pas uniquement offusqués du coût de l’évènement. Ils avaient remis en cause la légitimité même du Congrès. François Hollande, qui était alors député, avait estimé que celui-ci relevait "davantage du simulacre politique que du dialogue républicain" et avait dénoncé une "adresse du souverain".

En vidéo sur le même thème - Congrès à Versailles : peut-on parler d'union sacrée ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité