Congrès de Versailles : ce que j'approuve et ce qui manque !

Le président de la République François Hollande a prononcé devant le Congrès le 16 novembre un discours dans lequel il demande une réunion rapide du Conseil de sécurité de l’ONU avec les Américains et les Russes pour constituer une grande coalition internationale pour aboutir à la destruction de l’État Islamique, ce que j’approuve.

Le Président semble avoir infléchi sa position sur la Syrie en indiquant que si Bachar el-Assad ne peut constituer l’issue de la solution politique, le seul ennemi n°1, c’est DAESH ! Je suis d’accord.

Les États de la région doivent eux aussi s’engager. Au lieu de s’attaquer essentiellement aux Kurdes et de laisser passer le pétrole vendu par Daesh qui permet de financer la guerre, il faut exiger de la Turquie qu’elle s’engage réellement. C’est ce qui manque dans le discours du Président.

Il est impératif que les demandes que la France a exprimées à l’Union européenne trouvent enfin une traduction rapide : notamment dans la lutte contre le trafic d’armes, la mise en place des contrôles coordonnés et systématiques aux frontières et l’approbation avant la fin 2015 de ce qu’on appelle le PNR européen, tout simplement pour assurer la traçabilité du retour des djihadistes et les interpeller. François Hollande a raison. L’Europe doit être solidaire.

Ce qui manque aussi : même si François Hollande a bien fait de dire qu’aujourd’hui "le pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité" en annonçant la création de nouveaux emplois dans les forces de sécurité et la justice, il oublie le combat nécessaire sur les valeurs républicaines qu’il faut mener contre le fanatisme. J’aurais aimé qu’il mobilise la jeunesse de France en annonçant la création d’un véritable service civique national pour tous les jeunes.

En vidéo sur le même thème : Hollande : "Nous ne sommes pas dans une guerre de civilisations car ces assassins n'en représentent aucune"


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité