Alors que la nomination de son mari comme secrétaire général adjoint à l'Elysée créé la polémique, Najat Vallaud-Belkacem est montée au créneau pour le défendre.

C’est une nomination qui ne passe pas inaperçue. En outre, si les relations politiques ne sont pas incompatibles avec les relations amoureuses, la promotion accordée à Boris Vallaud (époux de Najat Vallaud-Belkacem) nommé secrétaire général adjoint de l’Elysée vient confirmer cet état de fait.

De surcroît, celui qui avait débarqué de Bercy suite au départ d’Arnaud Montebourg, peut compter sur son épouse pour prendre publiquement sa défense.  

Lire aussi : Qui est Boris Vallaud, le mari de Najat Vallaud-Belkacem ?

Invitée dimanche dernier du 12/13 sur France 3, la ministre de l’Éducation nationale n’a pas hésité à vanter les qualités de son mari. "Boris Vallaud est mon époux, c'est un fait. Il est, par ailleurs, un homme doté d'immenses quali­tés, c'est aussi pour cela d'ailleurs je le l'ai choisi. C'est pour cela que d'autres le choi­sissent pour exercer des responsabilités professionnelles" a-t-elle ainsi expliqué.

Indiquant être "sûre qu’il sera à la hauteur" Najat-Vallaud Belkacem considère que ce qui pourrait passer pour une confusion des genres n’a rien de scandaleux. "Comme on travaille pour la même personne, dans le même sens, pour la même équipe, les choses sont parfaitement claires" s’est-elle défendue répétant que son époux est "un homme très talentueux".

Publicité
Depuis l’annonce de la nomination de Boris Vallaud à l’Elysée, de nombreuses voix s’étaient élevées pour protester contre cette situation inédite soupçonnée de favoritisme. Outre ces procès d’intention, d’autres pointaient la présence de nombreux anciens de la promotion Senghor de l’ENA, particulièrement bien représentée dans la "Hollandie".  

Vidéo sur le même thème : Vallaud-Belkacem : "Il faut avoir confiance en l'école"


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité