D'après sa déclaration, transmise à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, Florence Parly a touché, avant d'entrer au gouvernement, plus de 300 000 euros net sur les six premiers mois de 2017. Découvrez combien gagnaient les autres ministres avant leur nomination. 
Combien gagnaient les ministres avant leur nomination

Florence Parly, ministre des Armées

1/19
Florence Parly, ministre des Armées

Durant les six premiers mois de l'année 2017, Florence Parly a touché 52 569 euros par mois, soit plus de 300 000 euros sur la période, en tant que directrice générale chargée de SNCF Voyageurs. La ministre a également perçu des indémnités supplémentaires, à hauteur de 139 119 euros en 2016, obtenues grâce à sa présence dans plusieurs conseils d'administration de sociétés comme Ingenico, BPI France ou encore Altran. 

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé

2/19
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé

Avant d'entrer au gouvernement, Agnès Buzyn exerçait en tant qu'hermatologue et professeure des universités. De mars 2016 à mai 2017 elle a présidé le collège de la Haute Autorité de Santé. Comme l'a indiqué Capital, elle a touché un revenu d'activité net mensuel de 16 178 euros en 2016.

Françoise Nyssen, ministre de la Culture

3/19
Françoise Nyssen, ministre de la Culture

Editrice de profession, François Nyssen était à la tête des éditions Actes Sud jusqu'à son entrée au gouvernement en mai 2017. En 2016, elle a gagné 14 980 euros net mensuels. 

Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports

4/19
Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports

De mai 2015 à mai 2017, Elisabeth Borne a dirigé la RATP. En 2016, son revenu net d'activité mensuel était de 26 955 euros. 

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale

5/19
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale

Bruno Lemaire, ministre de l'Economie et des Finances

6/19
Bruno Lemaire, ministre de l'Economie et des Finances

Haut fonctionnaire et ex-directeur de l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), Jean-Michel Blanquer a gagné 26 955 euros net par mois en 2016.

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

7/19
Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics

8/19
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics

Député de la 1ère circonscription de l'Eure de 2012 à 2017, Bruno Lemaire a perçu, sur la période, une indémnité de 7 765 euros net par mois. 

Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur

9/19
Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur

Biochimiste de profession, Frédérique Vidal présidait l'université de Nice-Sophia-Antipolis avant d'être nommée au gouvernement. A ce titre, elle a perçu 7 761 euros net mensuels en 2016. 

Annick Girardin, ministre des Outre-mer

10/19
Annick Girardin, ministre des Outre-mer

Gérald Darmanin etait maire de la ville de Tourcoing (Nord) avant de passer le relai en septembre dernier à son successeur, Didier Droart. Sur l'année 2016, le revenu net d'activité mensuel du ministre a été évalué à 7 577 euros.

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires

11/19
Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires

En tant que maire de Lyon (de 2001 à mai 2017), et sénateur du Rhône (1999-2017), Gérard Collomb a été rémunéré à hauteur de 8 629 euros brut par mois en 2016. 

Laura Flessel, ministre des Sports

12/19
Laura Flessel, ministre des Sports

Ministre de la Fonction publique de février 2016 à mai 2017, Annick Girardin a touché 5 244 euros net par mois en 2016. 

Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères

13/19
Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères

Jacques Mézard a été sénateur du Cantal de 2008 à 2017. A ce titre, il a reçu une indémnité nette de 4 038 euros par mois en 2016, à laquelle il faut ajouter 52 235 euros de retraite d'avocat sur l'année, plus 4 768 euros de revenus de capitaux mobiliers et 7 446 euros de revenus fonciers. 

Muriel Pénicaud, ministre du Travail

14/19
Muriel Pénicaud, ministre du Travail

Laura Flessel est à la tête de la société Flessel & Co qui gère ses droits à l'image. A l'occasion des derniers Jeux olympques, à Rio, elle a commenté les épreuves d'escrime sur la chaîne Canal+. En 2016, elle a gagné 5 569 euros net par mois. 

Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes

15/19
Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes

Ministre de la Défense de 2012 à mai 2017, Jean-Yves Le Drian a touché 12 698 euros brut par mois en 2016. 

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire

16/19
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire

Nicole Belloubet, ministre de la Justice

17/19
Nicole Belloubet, ministre de la Justice

Directrice générale de Business France de 2015 à 2017 et administratrice d'Aéroports de Paris de 2014 à 2017, Murielle Pénicaud a gagné 16 927 euros net mensuels en 2016. 

Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation

18/19
Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation

Haut fonctionnaire et directrice de l'ENA jusqu'à son entrée au gouvernement en juin 2017, Nathalie Loiseau a gagné 13 039 euros net mensuels en 2016. Il faut ajouter à cette rémunération 3 000 euros brut de droits d'auteurs. 

Edouard Philippe, Premier ministre

19/19
Edouard Philippe, Premier ministre

En tant que président de sa société, Eole conseil, dont il possédait 99,9% des parts, le revenu net mensuel d'activité de Nicolas Hulot en 2016 a été estimé à 34 357 euros. 

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !