Emmanuel Macron a fêté ses 40 ans et célébré un Noël anticipé le week-end dernier, à proximité du château de Chambord. Combien a-t-il dépensé pour cette escapade familiale faisant polémique ?

Le week-end dernier, Emmanuel Macron a fêté ses 40 ans ainsi que Noël avant l'heure avec une quinzaine de ses proches. Ce petit séjour, qui s'est déroulé dans un gîte à proximité du château de Chambord, a suscité la polémique notamment en raison des frais engagés. 

Emmanuel Macron et les siens ont résidé à la Maison des réfractaires une ancienne maison forestière divisée en deux gîtes, "Salamandre" et "Cerf", de quatre étoiles et pouvant accueillir huit personnes chacun. Ils disposent de quatre chambres avec rangements et placards, d'une entrée qui donne sur le salon avec écran LCD, d'une salle à manger ainsi qu'une cuisine toute équipée. Les gîtes ont un étage, avec deux toilettes et deux salles de bains sur chaque niveau.

Selon le site de Chambord, un week-end du vendredi après-midi jusqu'au lundi matin en basse saison est à 800 euros, pour un gîte. De plus les invités et Emmanuel Macron ont dîné au restaurant du château, ce repas est estimé à 625 euros, rapporte Gala.

Réactions du président de la République

Emmanuel Macron précise que ce séjour n'a pas été payé par l’Élysée mais de sa poche : "c'est un coût raisonnable que peut se payer un président de la République qui veut faire plaisir à sa famille", a-t-il réagi sur RTL, ce dimanche.

L'endroit choisit pour son premier week-end en famille depuis son élection a été interprété comme un symbole de monarchie, le Domaine de Chambord étant connu pour son patrimoine prestigieux et son histoire liée à la royauté Française. Jean-Luc Mélenchon, député des Bouches-du-Rhône, a notamment critiqué ce choix pendant l'émission du Grand Jury sur RTL, , "je suis tellement républicain que tout ce qui touche aux symboles royalistes m'exaspère".

Publicité
Face à cette polémique, le président de la République s'est expliqué. "Vous savez, j'aurais pu décider de passer mon Noël en famille à l’Élysée et j'aurais pu faire comme beaucoup de mes prédécesseurs d'ailleurs : profiter des lieux de la République pour le faire. J'ai à cœur, quand je suis avec ma famille, d'aller avec les Françaises et les Français, plutôt en France, et de le payer avec mes derniers. Y'a plus d'un millions de visiteurs, je suis pas sûr que ce soit un million de privilégiés, et c'est à peu près pareil à Beauval", s'est défendu Emmanuel Macron.

En vidéo sur le même thème : Jean-Luc Mélenchon fait-il un mauvais procès à Emmanuel Macron ? 


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité