Commandé sous l'ère Jean-Marc Ayrault, le rapport remis aujourd'hui par le député PS Thomas Thévenoud entend proposer des solutions pour apaiser le conflit entre les chauffeurs privés et les taxis.
© AFPAFP

© AFP

Le député PS Thomas Thévenoud a remis aujourd’hui à Manuel Valls un rapport commandé en son temps par Jean-Marc Ayrault pour la régulation du marché de transport de personnes face à la grogne des chauffeurs de taxis. Ce rapport s’est élaboré autour de deux objectifs : moderniser l’activité des taxis tout en instaurant des règles sur l’activité des voitures de tourisme avec chauffeurs (VTC).

Ces travaux précèdent le dépôt d’une proposition de loi de la part du député par ailleurs favorable au maintien du moratoire à l’égard de l’immatriculation des VTC. Une trentaine de propositions composent ce rapport, voici les cinq les plus significatives.

La géolocalisation

Le rapport préconise le concept de "maraude électronique" qui permettra aux clients de géolocaliser à l’aide de leurs smartphones les taxis libres dans leur zone et ce, sans réservation. Cependant, ce service ne serait autorisé que pour les taxis précise Thomas Thévenoud faisant référence à ce qui existe déjà pour les chauffeurs privés. "C 'est symptomatique de la façon d'appréhender en France l'évolution de la technologie" a fait savoir Yan Hascoet, PDG de Chauffeur-privé.com, déçu par cette proposition.

Des taxis uniformisés

Comme cela se fait dans beaucoup de pays, le député propose que les taxis soient tous de la même couleur. L’objectif pour ce dernier est de les rendre "plus identifiables" notamment par le biais "d’une couleur sobre". Ce qui ne va pas pour plaire aux chauffeurs de taxis.

Une tarification claire

Concernant les taxis, le parlementaire préconise la fin du tarif d’approche (en cas de commande). Mettant en avant une "demande des consommateurs" il propose que ce tarif ne dépasse le tarif minimum élevé à 6.86 euros. Les VTC quant à eux, doivent établir des tarifs au forfait et ne sont pas astreints à un tarif minimum de prise en charge ce qui est jugé injuste par les taxis qui réclamaient que les chauffeurs privés y soient assujettis. La généralisation du paiement par carte bancaire est également préconisée par le député.

Un contrôle plus strict des VTC

Parmi les mesures proposées, l’immatriculation dans la région d’exercice des véhicules est réclamée par le parlementaire pour éviter que les sociétés jouent sur les coûts d’assurance. Des contrôles renforcés et la mise en place de "s anctions plus facilement applicables" devraient également permettre, selon Thomas Thévenoud, de se prémunir contre les abus et cette "concurrence déloyale" dénoncée par les taxis.  

Des couloirs de taxis entre les aéroports et la capitale

L'auteur du rapport a également indiqué sur RTL vouloir ouvrir "une voie aéroport" entre l'aéroport de Roissy et Paris pour les taxis, afin de fluidifier le trafic. Cette ouverture serait assortie de deux "forfaits aéroports" en région parisienne, l'un pour Roissy, l'autre pour Orly. Là encore, il s’agit pour le parlementaire de lutter contre les abus exprimés par les consommateurs.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Des taxis grévistes caillassent d'autres taxis non-grévistes

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.