Christian Estrosi n’a pas peur de Daech. Mais sa manière de le faire savoir au groupe terroriste ne fait pas l’unanimité, notamment au Parti Socialiste.

Deux semaines après les terribles attentats qui ont frappé Paris et que Daech a revendiqués, le maire LR de Nice a tenu à adresser un message au groupe terroriste. Samedi, Christian Estrosi a ainsi posté un cliché de lui attablé à une terrasse de restaurant avec des membres de son équipe de campagne pour les élections régionales, le tout accompagné de la légende : "Fuck Daech. En terrasse après une grosse journée de campagne".

Retrouvez notre zapping Actu du jour

Patrick Sébastien viré de France Télévisions : les internautes ripostent

Voir plus de vidéos

Un pied-de-nez à Daech et une critique du gouvernement
Un pied-de-nez à l’Etat islamique qui cachait également une critique de la politique du gouvernement en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme. Christian Estrosi dénonce en effet fréquemment ses "échecs" mais aussi sa  "politique pénale de complaisance et de laxisme envers les voyous conduite par Madame Taubira, une idéologie de l’atermoiement de la part de François hollande qui s’entête à ne pas prendre les mesures pour exterminer les barbares qui veulent nous anéantir, un refus catégorique de Manuel Valls de passer du discours aux actes".

Publicité
Aussi, l’opposition n’a pas tardé à se manifester. Dimanche, le 1er vice-président du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et secrétaire fédéral du PS dans les Alpes-Maritimes, Patrick Allemand a en effet publié un communiqué pour dénoncer les propos de Christian Estrosi. "Il est lamentable de voir dans cette période tragique, un ancien ministre de la République, qui prétend être un homme d'Etat et aspire à présider une Région, avoir un tel comportement", a-t-il déploré, rapporte France 3, avant de souligner que "Fuck" est un mot anglais à connotation sexuelle. "Dans la période actuelle, les élus doivent faire preuve d'encore plus de hauteur et de responsabilité et en aucun cas, se commettre à relayer une colère populaire par du vulgaire...", a-t-il encore ajouté.

En vidéo - Coalition contre Daech : "On se retrouve dans une problématique qui n'est pas si lointaine de la Libye"


mots-clés : Daech, Christian estrosi

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité