De nouvelles informations ont été révélées après la mort de Jacques Chirac. Certaines concernaient notamment sa fille aînée. Gravement malade, l'ancien président n'avait parfois plus en mémoire la mort de Laurence...
Jacques ChiracAFP

Jacques Chirac a oublié le drame de sa vie. En avril 2016, la fille de l'ancien chef de l'Etat, Laurence Chirac, décédait des suites d'une anorexie mentale à l'âge de 58 ans. Pourtant, avant de s'en aller, l'homme politique oubliait régulièrement la mort tragique de son aînée quelques heures, seulement, après s'être recueilli sur sa tombe. C'est ce qu' a révélé le site Gala ce jeudi 10 octobre 2019, trois semaines après l'enterrement de l'ancien président de la République. Mais comment a-t-il pu omettre le décès de son enfant ? 

Jacques Chirac : sa maladie lui a permis d'oublier le décés de sa fille

En 2005, l'ex-chef de l'Etat a été victime d'un AVC qui lui a laissé de graves séquelles. Affaibli par la maladie, l'homme n'avait pas pu assister aux funérailles de Laurence Chirac. C'est son épouse, Bernadette Chirac ainsi que sa deuxième fille, Claude Chirac qui y sont allées ensemble. Un moment important où les deux femmes apparaissaient plus soudées que jamais, rapporte Gala

L'ancien président Français s'est quant à lui rendu plus tard sur la tombe de son enfant. Effondré, il a fini par perdre à nouveau ses facultés mentales. "En sanglots devant le cercueil de sa fille le matin, il avait oublié sa mort l'après-midi", explique le journaliste Arnaud Ardoin qui a rendu public ce triste épisode.

Jacques Chirac avait une anosognosie

La mémoire de l'homme qui s'est éteint jeudi 26 septembre 2019 lui jouait souvent de mauvais tours. En effet, à la suite de son accident vasculaire cérébral, il lui arrivait d'avoir des moments d'absence. Progressivement, ceux si sont devenus de plus en plus récurrents. A cela se sont ajoutées une surdité profonde et des pertes de mémoire.

Son état de santé défaillant ne lui permettait pas de se déplacer quand il le voulait. En 2011, Jacques Chirac n'avait d'ailleurs pas assisté à son procès, durant lequel l'accusation lui reprochait d'avoir alimenté des emplois fictifs lorsqu'il était maire de Paris, rappelle le magazine people.

Le rapport médical a révélé que l'ancien président de la République souffrait d'une anosognosie, un trouble neuropsychologique qui amène l'individu à ne pas avoir conscience de ses problèmes de santé.

Vidéo : Cette photo secrète de Jacques Chirac que personne n'a vue

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.