Sommaire

Le FN : s'ouvrir à de nouveaux électeurs potentiels

© AFP

Fondé en 1972, le "Front national pour l'unité française" avait déjà changé pour le "Front national" sous le l'égide de Jean-Marie Le Pen. Aujourd'hui, c'est au tour de sa fille, Marine Le Pen, de dépoussiérer le patronyme du parti.

A lire aussi : Mairies FN "remarquables" : derrière la vitrine d'Hénin-Beaumont

Le 18 octobre dernier, elle a annoncé que la question du changement de nom "mérite d'être posée". Les militants d'extrême droite pourraient donc être amenés à répondre au sujet "dans les prochains mois."

L'objectif : attirer ceux qui sont effrayés par la marque FN. Une stratégie déjà mise en place avec "Rassemblement Bleu Marine." Une stratégie qui entre dans le processus de dédiabolisation du parti.

Cependant, changer le nom du FN est un sujet de friction entre le père et la fille. Jean-Marie Le Pen estime ce choix "ridicule." "C’est dérisoire. Est-ce qu’on change le nom du champagne Pommery ou de la moutarde de Dijon ? Le nom FN a un mérite rare dans cette famille politique, c’est la pérennité."

 A voir sur le même thème : Pour Marine Le Pen, le FN "ne peut pas se passer de la sagesse et de l'expérience de son père."

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.