L'une des figures de LREM préparerait une candidature alternative à la mairie de Paris. Cette initiative inquiète beaucoup les proches du président de la République.

L'investiture lui a été refusée, mais Cédric Villani ne lâche pas l'affaire ! Pour les élections municipales de 2020 à Paris, c'est Benjamin Griveaux qui a été désigné candidat par La République en Marche (LREM). Mais il en faut plus pour décourager Cédric Villani. Le lauréat de la prestigieuse médaille Fields (l'équivalent du Prix Nobel en mathématiques) aurait en effet très mal vécu d'être brutalement écarté par son parti au profit de son rival, selon Le Parisien.

Cet électron libre qui inquiète LREM : Cédric Villani, "vexé" et "manipulé"

"Il s'est senti manipulé", souffle l'un des proches du député de l'Essonne. Dans l'entourage même d'Emmanuel Macron, nombreux sont ceux qui fulminent contre la "bêtise" de LREM, qui a laissé l'unanimité des treize membres de la commission d'investiture choisir l'ex-porte-parole du gouvernement. "Les cons ! Ils n'ont aucune expérience politique. Villani est vexé comme un pou", s'indigne un fidèle du président.

Le député de l'Essonne n'a guère apprécié non plus les insultes de Benjamin Griveaux, lui promettant de se faire "désosser" s'il venait à se présenter. "Je ne pensais pas qu'ils oseraient bidonner leur processus de désignation à ce point ! Il y a un côté doigt d'honneur pour Villani", balance Gaspard Gantzer , ancien patron de la com' de Hollande à l'Elysée et lui aussi candidat.

Le jeune député envisagerait donc une candidature alternative à la mairie de Paris pour 2020.  "Il réfléchit à être candidat", déclare l'un des prétendants au titre, qui négocie en secret avec le mathématicien. "Il est déterminé, pas du tout hésitant, c'est sûr à 200 % !", renchérit un interlocuteur régulier. Selon lui, "la seule question serait de savoir s'il se lance avant ou après l'université d'été de LREM des 7 et 8 septembre à Bordeaux". Cédric Villani pourrait bien être l'électron libre de ces municipales 2020.

Pourquoi Cédric Villani inquiète les proches d'Emmanuel Macron ?

Ces préparatifs inquiètent en plus haut lieu. Anne Hidalgo étant donnée en tête des sondages, une candidature dissidente constituerait un sérieux risque de défaite pour LREM. "Ils sont en mode panique. Ils commencent à se dire que Villani va vraiment y aller. Ils lui mettent la pression. Paris, c'est la seule ville où le résultat sera lisible, alors s'ils perdent", glisse un connaisseur du dossier. "Ils sortent les rames", jubile un "villaniste".

Au cours de la dernière semaine, des proches d'Emmanuel Macron auraient ainsi contacté Cédric Villani à de nombreuses reprises, afin de sonder ses intentions. Certaines langues bien pendues, chez LREM, évoquent même d'alléchantes propositions, s'il acceptait de renoncer : un ministère, par exemple, comme celui de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, ou bien tête de liste LREM pour les régionales en Ile-de-France. Dans l'entourage de Cédric Villani, on assure néanmoins que celui-ci est incorruptible. "Lorsqu'il a été menacé d'exclusion du parti, ça l'a plutôt déterminé à ne pas soutenir Griveaux. C'est quelqu'un de très indépendant", confie l'un des ses amis.

Le trublion de LREM prendra sa décision finale "entre le 26 août et le 8 septembre", selon son entourage.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.