Il avait promis de garder une certaine réserve sur le monde et la vie politique. Pourtant, depuis, il n'a eu de cesse de préparer son retour... Et il ne devrait pas s'arrêter en 2019 !

Cet autre rival d’Emmanuel Macron qui prépare son retour : une rentrée politique prévue pour le 13 janvier

Un temps silencieux, l’ancien président s’était engagé à s’astreindre à une période de réserve, après avoir quitté l’Elysée. Ce qui ne l’a pas empêché de publier le livre Leçons du Pouvoir qui s’est vendu à plu de 150 000 exemplaires… Tant et si bien que la maison d’édition prévoit la sortie d’une version de poche du livre de François Hollande, auquel il doit encore greffer deux chapitres indique Le Figaro (article abonnés). D’ici là, l’ancien chef de l’Etat travaille à sa rentrée politique, prévue pour le 13 janvier. Et si, en 2018, il assurait ne chercher que de la gratitude, ses ambitions auraient peut-être évolué depuis.

En effet, d’après Libération, le socialiste aurait du mal à ne pas penser à 2022. "Il fait du Hollande. L’espace à gauche entre Macron et Mélenchon s’est élargi depuis 2017 : lui, il stérilise la jachère", juge un des piliers du PS dans les colonnes du journal de gauche. Aujourd’hui, François Hollande ne s’interdirait plus rien. Il a d’ailleurs prévu un nombre considérable de sortie sur la fin de l’année 2018 et le début de l’année 2019.

Publicité
Publicité

En novembre, il s’est fait voler la vedette par les "gilets jaunes", alors qu’il prenait la parole depuis la Grèce. En janvier, il doit inaugurer l’auditorium Sophie Dessus, du nom de la députée PS de la 1ère circonscription de Corrèze, morte en 2016. Le 13 janvier, il fera normalement ses vœux à Lespesses (Pas-de-Calais).

Il va également se rendre dans plusieurs écoles primaires, collèges et lycées tout au long de l’année. "François Hollande souhaite continuer à aller à la rencontre des Français en répondant positivement aux nombreuses sollicitations des petites communes et villes moyennes", explique son entourage dans Le Figaro. 2019 devrait même être "une année de transition" selon Jean-Christophe Cambadélis.

François Hollande : un retour qui embarrasse le Parti socialiste ?

Le retour de l’ancien président de la République ne fait pourtant pas que des heureux. Au PS, on reproche notamment à François Hollande d’avoir "saccagé" la gauche, ainsi que d’avoir propulsé Emmanuel Macron à l’Elysée, rappelle Libération qui souligne que "les mots les plus durs viennent de la jeune génération".

"On pensait en avoir terminé avec eux, mais non : tu fermes une porte et ils reviennent par la fenêtre alors que les Français ne veulent plus de l’un et de l’autre, leur tour est passé", estime un député – qui évoque également Ségolène Royal – devant les micros de nos confrères.

Il n’y a pas qu’au PS que l’enthousiasme concernant un potentiel retour de l’ancien chef de l’Etat surprend. Frédéric Dabi, directeur adjoint de l’Ifop indique pour Le Figaro que "sur un an, la popularité de François Hollande est restée déconnectée du succès de son livre". Selon lui, "il n’y a ni nostalgie ni relecture bienveillante" de son quinquennat.

Vidéo : Patrimoine, retraite : François Hollande, un président "normal"... Mais riche !