Nicolas Hulot, Gérard Collomb… Les récentes démissions de deux des plus importantes figures du gouvernement forcent l'exécutif à remanier son équipe. Mais un autre remaniement, moins médiatique, doit également avoir lieu.
AFP

Cet autre remaniement oublié : l’Assemblée nationale également concernée

Gérard Collomb, Nicolas Hulot et Laura Flessel ont tout trois quitté le gouvernement récemment. Leurs départs, particulièrement ceux des anciens ministres de l’Intérieur et de la Transition écologique et solidaire, ont engendré de graves crises politiques, longuement commenté dans les médias. Ces deux démissions sont d’ailleurs à l’origine des deux remaniements attendus ce mardi 9 octobre : celui de l’équipe d’Edouard Philippe et un second, nettement plus discret.

A lire aussi : Ces mystérieux SMS qu'envoie Emmanuel Macron tard le soir

Ce deuxième remaniement, rapporte Le Figaro, concerne l’Assemblée nationale. Quand Nicolas Hulot a décidé de récupérer sa liberté et d’abandonner l’hôtel de Roquelaure, il a également amorcé un jeu de domino : le président de l’Assemblée, François de Rugy, a été nommé pour lui succéder. Richard Ferrand, jusqu’à présent président du groupe La République en Marche (LREM) lui a succédé au Perchoir. Et c’est Gilles Le Gendre qui, élu par ses pairs le 18 septembre, le remplace désormais. Le nouveau chef du groupe LREM présentait aujourd’hui la nouvelle composition de son bureau. Un casting qui devait être "une vraie surprise" et fait office de "mini-remaniement" pour le quotidien.

Cet autre remaniement : quelle composition pour l’équipe de Gilles Le Gendre ?

"C’est un hasard de calendrier finalement assez heureux : le gouvernement d’Edouard Philippe va prendre un nouvel élan, le groupe parlementaire aussi", a déclaré l’élu parisien en conférence de presse avant de dévoiler les noms des députés rejoignant son équipe. Sans surprise, Amélie de Montchalin est devenue vice-présidente du groupe indique le Journal du Dimanche (JdD). Elle avait rassemblé 45 voix lors de l’élection à la présidence du groupe.

Au total, Gilles Le Gendre a choisi de s’entourer de 4 autres vice-président. Véronique Riotton, députée de Haute-Savoie est chargée de "la valorisation des talents et de l’organisation générale". Fiona Lazaar, élue du Val d’Oise, s’occupera de "l’animation politique et l’innovation" tandis que Bruno Questel (Eure) assurera les missions relatives aux "relations institutionnelles et avec les territoires". Enfin, Nicolas Démoulin, député de l’Hérault est chargé de la communication.

Cet autre remaniement s’inscrit dans le même objectif politique que celui du gouvernement, insiste Gilles Le Gendre. Il s’agit de "maintenir le cap politique", mais aussi conduire "la transformation en profondeur de notre pays au service des Français", sans jamais ralentir le rythme conclut-il.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : L'actualité du jour... Vue par Twitter !