Blague, bourde, lapsus, phrase choc… Planet.fr vous propose de revenir sur le mot ou la phrase qui a marqué la semaine.

La phrase de la semaine est signée Jean-Marie Le Pen. Le président d’honneur du Front national l’a prononcée vendredi, au lendemain de son exclusion du parti.

Le bureau exécutif du FN réuni en "formation disciplinaire", jeudi après-midi, a en effet décidé d’exclure le fondateur du parti suite à ses propos réitérés sur les chambres à gaz, "un détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale", et sur le maréchal Pétain, entre autres.

Un "guet-apens" provoqué par Marine Le Pen

Une claque pour Jean-Marie Le Pen et un coup de tonnerre dans la vie politique française, habituée depuis plus de 60 ans à la présence du "Menhir" et à ses coups d’éclat verbaux.

Mais ce dernier n’a pas dit son dernier mot et compte bien porter l’affaire devant la justice qui lui a donné raison à trois reprises ces derniers temps. En attendant, Jean-Marie Le Pen ne décolère pas, parlant d'une "chasse aux sorcières", d’un "guet-apens", le tout piloté à distance, selon lui, par Marine Le Pen, sa fille et présidente du FN.

"Je me demande ce que j’ai bien pu faire à ma fille"

C’est d’ailleurs elle qui est l’objet du courroux de son père qui encaisse difficilement cette "estocade familiale". "J'ai pris beaucoup de coups dans les combats que j'ai menés, mais rarement de dos [...] Je me demande ce que j'ai bien pu faire à ma fille", se désole encore Jean-Marie Le Pen, interrogé sur BFMTV.

Publicité
"Elle ne voulait pas en faire partie parce que ça fait vilain, c'est sale de tuer son papa, alors elle n'a pas tué papa directement, mais elle l'a fait tuer par des sbires", a-t-il poursuivi sur RTL ce vendredi matin.

Vidéo sur le même thème : "Le FN vient de se suicider lui-même", estime l’avocat de Jean-Marie Le Pen

mots-clés : Marine le pen

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité