Ce lundi 28 octobre, Emmanuel Macron s'est exprimé sur son comportement général au cours de ces deux années et demie au pouvoir. Au micro de RTL, le chef de l'État a reconnu certaines de ses erreurs...

"Plus de présence sur le terrain, plus d'écoute, plus d'humanité et de respect". Voici les promesses qu'Emmanuel Macron veut tenir durant la seconde moitié de son mandat. 

Emmanuel Macron : "Je n’avais pas réussi à me faire comprendre"

Si ce lundi 28 octobre sur RTL, le chef de l'État a évoqué de nombreux sujets tels que la laïcité et la réforme des retraites, il s'est aussi penché sur ses erreurs, lors de son interview.

En effet, il estime avoir eu certains comportements que beaucoup de personnes ont mal interprétés : "J’ai appris que dans plusieurs situations, je n’avais pas réussi à me faire comprendre".

Par ailleurs, Emmanuel Macron a reconnu que "vouloir faire bouger les choses avec impatience, énergie", a pu lui porter préjudice auprès de certains Français qui le taxent d'arrogant et de méprisant. 

"J’ai parfois blessé des gens ou donné le sentiment que je voulais changer le pays contre les Français eux-mêmes", a reconnu le président, qui selon lui, veut faire tout l'inverse.

"Ça a parfois été utilisé, c’est normal, par des raccourcis d’une manière comique ou par les oppositions d’une manière politique. Tant pis pour moi, c’est ma faute!", a-t-il admis.

Le chef de l'État n'a toutefois aucun regret

"Parfois j’ai donné le sentiment aux gens que je réformais contre eux ou malgré eux. Maintenant, je veux réformer avec eux", a poursuivi le président de la République.

Cependant, celui-ci a ajouté qu'il n'avait pas "de regrets ou de remords" car cela ne faisait pas partie de son caractère, rapporte Le Figaro.

En revanche, Emmanuel Macron reste confiant sur l'avenir de son pays et la cohérence de son projet politique. Ses démarches doivent permettre à la France de devenir une "très grande nation productive". 

En ce qui concerne les réformes, le chef de l'État a été clair ; il ne compte pas ralentir ses amendements : "Je suis convaincu après presque ces deux années et demie que le temps passe formidablement vite, et donc on n’a pas le droit de le perdre", a-t-il conclu.

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.