Depuis des mois, il épaule et aide le président de la République. Ces dernières semaines, Emmanuel Macron semble avoir eu particulièrement besoin de ses services.

Ce retraité qui a sauvé Emmanuel Macron : le rôle de Philippe Grangeon dans la campagne des européennes

"Philippe Grangeon a joué un rôle majeur dans cette campagne. Il a été un inspirateur. C'est lui qui a donné le ton et hiérarchisé les priorités. Il a poussé les feux sur l'écologie alors qu'on aurait pu choisir de mettre le paquet sur l'éducation ou la lutte contre les déficits publics", explique d'une traite un "membre du premier cercle" d'Emmanuel Macron, dans les colonnes du Figaro (article abonné). Non sans poursuivre, détaillant comment ce "conseiller spécial" du président l'a convaincu de "secouer certaines personnalités"…

Philippe Grangeon est donc, au moins en partie, l'artisan de la quasi-réussite de Nathalie Loiseau aux précédentes élections — et donc mécaniquement de celle d'Emmanuel Macron. Sans Edouard Philippe, le président n'aurait peut-être pas réussi son OPA sur la droite. Sans son nouveau conseiller bénévole, arrivé en février dernier, il n'aurait sans doute pas pu talonner de si près le Rassemblement national (ex-FN). C'est lui, par exemple, qui a su débaucher Pascal Canfin de la présidence de la WWF France. D'après Le Figaro, il aurait également poussé l'ancienne ministre chargée des Affaires européennes à se porter tête de liste.

"Je me vois comme un militant ou comme un retraité qui donne de son temps", expliquait-il dans les colonnes du Nouvel Observateur, peu après son arrivée au palais présidentiel. Âgé de 62 ans, Philippe Grangeon est en effet un (jeune) retraité qui a choisi de travailler bénévolement, quoique – en théorie – à mi-temps.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.