Dans une tribune publiée ce jeudi dans Valeurs Actuelles, Rachidat Dati, Guillaume Peltier, Laurent Wauquiez et Henri Guaino lancent un appel pour "sauver la droite". Les quatre signataires dénoncent entre autres le rapprochement avec le centre.

© AFP

AFP

 

À travers un appel publié dans Valeurs Actuelles, Rachida Dati, Henri Guaino, Guillaume Peltier et Laurent Wauquiez se mobilisent contre ce qu’ils appellent "la démission idéologique de l'UMP". Les "Quatre Mousquetaires" comme les qualifie l’hebdomadaire conservateur, se mobilisent pour que la droite "assume son identité" appelant à une "révolution des valeurs".  

Lire aussi : Fillon veut soulager les riches... en accablant les pauvres

Ensemble, ils entendent s’opposer à l’appel du centre auquel sont sensibles certains cadres de l’UMP dont Alain Juppé. Ils dénoncent ainsi cette "droite centriste". "Le redressement passe aussi par la fierté de l'identité française. Dans ce désastre, la gauche a une vraie responsabilité, dans l'affaiblissement de notre identité et dans la montée des communautarismes" estime Rachida Dati rejoignant le souhait de Guillaume Peltier qui plaide pour "la fierté de notre identité, de notre culture" et une "droite sans tabou". Pour Henri Guaino, "c'est le culte de la modernité qui laisse la porte ouverte au communautarisme contre l'assimilation républicaine".

Le centre, l'Europe et l'UMP

Prendre ses distances avec le centre. Voilà l’un des leitmotivs de cette tribune. "Nous refusons la voie portée par certains d'une fusion avec le MoDem et l'UDI avant même d'avoir réfléchi à nos idées" indique Laurent Wauquiez pour qui le rapprochement avec le centre constitue une "fuite en avant vers une sorte de radical-socialisme". Constat tout aussi amer pour l’édile du Puy en Velay concernant l’Union Européenne. Pour ce dernier, l’Europe "s’est trop élargie" ce qui doit conduire selon lui à "revenir sur Schengen et sur la folie de l'Europe de l'immigration, qui est une passoire".

Lire aussi : François Fillon et François Hollande se sont-ils secrètement rencontrés ?

Publicité
Enfin, la bande des quatre est revenue sur le triumvirat qui est à la tête de l’UMP. De son côté, Rachida Datin "regrette que le triumvirat qui dirige aujourd'hui l'UMP soit trop éloigné des militants et des sympathisants" alors qu’Henri Guaino met en garde contre une "désastreuse séquence de règlements de comptes".

Vidéo sur le mêm thème : Le petit tacle de Sarkozy à Hollande

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité