Lors du dernier hommage rendu à Jacques Chirac, une mystérieuse conversation entre Carla Bruni et François Hollande a interpellé les internautes. L'ancienne Première dame est si choquée que les utilisateurs se demandent pourquoi elle a réagi ainsi. Découvrez la vidéo qui fait le tour de la toile depuis quelques jours.
Carla Bruni, ce que Hollande lui a vraiment ditFrançois Hollande et Carla BruniCapture Twitter

Carla Bruni bouche bée. Lundi 30 septembre 2019, la France est venue dire adieu à Jacques Chirac, décédé à l'âge de 86 ans. Une cérémonie s'est déroulée en l'église Saint-Sulpice dans le VIème arrondissement de Paris et de nombreuses personnes politiques sont venues lui rendre un dernier hommage. C'est à 11h49 qu'une scène a intrigué de nombreux internautes. En effet, Carla Bruni a réagit de manière "très expressive" quelques secondes après avoir eu une conversation avec François Hollande, comme le rapporte Femme Actuelle.

Depuis, la vidéo fait le tour de la toile et les internautes font de nombreuses suppositions quant aux dires de l'ex-chef de l'État et de la femme de Nicolas Sarkozy. À noter que l'ironie fait aussi partie des messages laissés par les utilisateurs sur Twitter. 

https://twitter.com/LesVioletsCom/status/1178681241018798082

Carla Bruni, François Hollande : le mystère enfin levé

Le mystère a été révélé sur le plateau de Cnews  lors de l'émission "L'heure des Pros 2" ce lundi 30 septembre 2019. "J'ai appelé l'ex-première dame pour lui demander ce qu'il (François Hollande, ndlr) avait dit", raconte Jérôme Béglé, directeur de la rédaction du Point. Il précise qu'il s'agissait d'une nouvelle très "banale" sur l'état de santé de Bernadette Chirac

Par ailleurs, Stéphane Bern a confié sur RTL que la santé de la femme du défunt Jacques Chirac, est préoccupante : "J'ai eu des échos des Pinault, qui sont allés lui rendre visite et qui sont des amis très proches. Et elle est très fragile, il faut le dire. Donc elle ne peut pas être présente ce matin (obsèques publiques, ndlr)", explique-t-il au micro de la radio. En effet, Bernadette Chirac devait être présente aux obsèques nationales de son mari mais sa fille Claude Chirac n'a pas souhaité sa présence en raison de la médiatisation de la messe publique.  

De même, des amis proches du couple ont déclaré que l'ancienne Première dame était de plus en plus affaiblie et que la mort de son époux l'aurait "profondément meurtrie", relaie le magazine Femme Actuelle.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.