Selon le Canard Enchaîné, François Fillon raconterait à qui veut l’entendre que Nicolas Sarkozy était au courant des irrégularités des comptes de campagnes depuis 2012. 

©AFP

AFP

Nicolas Sarkozy ignorait-il, comme il le maintient, que ses comptes de campagne sentaient le souffre ? Rien n’est moins sûr, raconte le Canard Enchaîné de ce mercredi. Selon le journal satirique, Nicolas Sarkozy aurait en effet évoqué "quelques problèmes sur le compte de campagne 2012" lors d’une discussion téléphonique avec François Fillon le 17 juin de la même année.

Pourtant, le Canard explique que l’ex-président "n’a rien à foutre" de l’affaire Bygmalion. "J’avais autre chose à faire que de regarder les comptes", se dédouanerait l’ancien chef d’Etat. Autrement dit, Nicolas Sarkozy ne semble pas perturbé outre mesure par le scandale politique et financier et parait toujours aussi déterminé à revenir sur le devant de la scène malgré la déliquescence de l’UMP. "A 80%, je serai candidat à la présidence de l’UMP", a-t-il déclaré à des visiteurs, rapporte l’hebdomadaire.

Sauf que ce retour de l’ancien leader de droite ne ravit pas tout le monde. A commencer par François Fillon qui aurait déclaré à ses compagnons de l’UMP: "si Sarkozy prend l’UMP au prochain congrès, moi, je m’en vais".

Publicité
Toujours selon le Canard, l’ex-Premier ministre aurait déjà préparé son programme au cas où le nouveau conférencier à 100 000 euros s’imposerait à la tête du parti d'opposition : il créerait un groupe parlementaire d’une trentaine de députés fidèles et partirait à la conquête de la présidence de la République. Ni plus ni moins.

En pleine confiance, le grand amateur de courses automobiles aurait déclaré avoir "plus de chances que Sarko de battre Hollande", écrit le Canard Enchaîné.

Désormais, Nicolas Sarkozy sait à quoi s'en tenir.

Vidéo sur le même thème : Médiapart attise l'affaire Bygmalion

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité