Il affirmait avoir des fichiers compromettant la sécurité du président. Voici comment un homme, sans emploi et SDF, a voulu duper la fille de Brigitte Macron, Tiphaine Auzière, pour sortir de la précarité. Une enquête a été ouverte par le parquet de Boulogne-sur-Mer.
Brigitte Macron, sa fille Tiphaine victime d'un maître chanteurBrigitte Macron et sa fille, Tiphaine AuzièreAFP

Un militant de la République en Marche en possession de documents sensibles. Voici comment s'est présenté un homme de 27 ans auprès de la belle-fille d'Emmanuel Macron. Le jeune Nancéien, sans travail et sans domicile fixe hébergé depuis quelques mois à Paris a contacté par message privé et mails Tiphaine Auzière. Avocate au barreau de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), celle-ci peut être jointe facilement. 

Cherchant à être apprécié du Président de la République et de Brigitte Macron, l'admirateur du couple a assuré, d'après des sources concordantes, être en possession de fichiers très importants qui pourrait menacer la sécurité d'Emmanuel Macron. Des informations qu'il tiendrait d'un conseiller scientifique de l'Elysée, écrit Le Parisien.

En contre-partie de ces données sensibles, le maître chanteur a exigé l'aide de la fille de la première dame de France. Pascal Marconville, le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer indique que l'homme n'a pourtant pas voulu dévoiler le contenu de ces fichiers aux forces de l'ordre.

"Il a expliqué qu'il réservait ces informations à la famille du président ou à la presse", rapporte Le Parisien.

Une enquête ouverte par le parquet de Boulogne-sur-Mer

L'avocate n'a pas porté plainte... Pour autant, les policiers du service de la protection (SDLP), chargés de protéger les personnalités à risque, ont remonté les faits au parquet de Boulogne-sur-Mer. Celui-ci a ouvert une enquête. 

Les policiers de la commune de Montreuil ont retrouvé rapidement l'homme originaire d'Azerbaïdjan, arrivé en France à deux ans. En effet, il n'a pas masqué son identité lorsqu'il envoyait ses messages. Selon le quotidien , le suspect était même inscrit au concours de gardien de la paix.

"Il a reconnu les faits", indique le procureur de Boulogne-sur-Mer au quotidien. Les médecins qui ont examiné l'individu n'ont décelé aucun trouble mental. En attendant son procès, il n'est pas autorisé à se rendre dans le Pas-de-Calais et ne peut pas entrer en contact avec Tiphaine Auzière.

Le suspect sera jugé le 30 janvier prochain pour "chantage", un délit puni de 5 ans de prison et de 75 000 € d'amende. L'individu a été placé en garde à vue le 17 septembre 2019. 

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Tiphaine Auzière : le rôle de la fille de Brigitte Macron dans le grand débat national

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.