AFP
La Première dame porte deux alliances, dont une seule lui a été offerte par Emmanuel Macron. La seconde témoigne d'un lourd passé.

Brigitte Macron : comme son époux, elle porte deux alliances

C’est désormais un fait bien connu : le président de la République porte deux alliances. "Une de gauche et une de droite" avait lancé un journaliste en janvier 2017. Dans les faits, tous les deux lui viennent de son épouse, Brigitte Macron. La première, portée à la main gauche, a évidemment été échangée lors de leur union, en 2007. La seconde, il la porte depuis un voyage au Nigéria, survenu pendant ses études à l’ENA. "C’est la première fois que nous étions séparés aussi longtemps, six mois" a indiqué Brigitte Macron.

Emmanuel Macron n’est pas le seul dans cette situation : sa compagne porte également deux anneaux, comme le révèle Gala. Naturellement, l’une d’entre elle lui a été offerte par le chef de l’Etat. Ce n’est pas le cas de la seconde.

A lire aussi : VIDEO Brigitte Macron : cette sombre déclaration sur sa vie à l’Elysée

La deuxième bague de Brigitte Macron cache en vérité une histoire plus tragique. La famille de la Première dame a en effet souffert d’un drame important. Brigitte Macron avait 8 ans quand sa sœur aînée est morte dans un accident de voiture, alors qu’elle était enceinte. Ce sinistre événement l’aurait marquée à vie.

Brigitte Macron : la tragique histoire de sa deuxième alliance

La deuxième alliance que porte l’épouse d’Emmanuel Macron appartenait à sa sœur ainée. Si elle la porte, c’est précisément pour garder un peu de sa personne avec elle. "Elle est avec moi, tous les jours de ma vie (…) Toute petite, elle est arrivéde dans ma vie. Et quand elle surgit, vous êtes totalement décontenancé. Rien ne vous aide", expliquait-elle lors d’une interview donnée au magazine Elle, comme le rapporte Télé Loisir. Et, comme une façon d’honorer la mémoire de sa sœur, Brigitte Macron ne quitte jamais cet anneau.

Dans le documentaire Brigitte Macron, un roman français, qui sera diffusé sur France 3 le 13 juin, la réalisatrive Virginie Linhart abordera ce passage de la vie de la Première dame.