La Première dame n'a pas su masquer son émotion, lors de l'hommage rendu aux 13 soldats morts au Mali. Au côté du président de la République, Brigitte Macron s'est montrée les yeux rougis. Le chef de l'État et la ministre des Armées avaient aussi l'air très émus.
Brigitte Macron les yeux rougis lors d’une cérémonie officielleCrédit France 2Capture vidéo

"Au nom de la nation, je m’incline devant leur sacrifice, je m’incline devant la douleur des familles, devant les parents qui pleurent un fils, devant les épouses, les compagnes qui perdent un être aimé, devant les enfants dont la guerre aura volé le père", déclarait solennellement le président de la République, le lundi 2 décembre 2019. Dans son allocution, le chef de l'État a rendu hommage au treize soldats tués au Mali. Il les a d’ailleurs tous fait chevaliers de la Légion d’Honneur.

Cette lourde perte qui, rappelle Le Monde, est l’une des plus graves que l’armée française ait eu à essuyer depuis l’attentat contre le quartier général de Beyrouth en 1983 nécessitait une importante cérémonie. Le président de la République a donc opté pour un hommage national rendu aux Invalides, en présence d’Ibrahim Boubacar Keïta, l'homologue malien d’Emmanuel Macron. Plusieurs maires, mais aussi des anciens dirigeants français, ont aussi assisté à l’événement, rapporte Femme Actuelle.

Très émouvante, la cérémonie a bouleversé Brigitte Macron qui s’est affichée les yeux rougis, non loin des larmes. La Première dame a rejoint le président après son allocution, pendant la marche funèbre. Elle avait "le visage fermé", selon Closer, qui se base sur les images de France 2.

Brigitte Macron bouleversée, le président tout aussi ému

L’ancienne professeure n’était pas la seule à ne pas savoir cacher sa tristesse. La ministre des Armées, Florence Parly, avait elle aussi le visage marqué et le regard lourd. Les traits d’Emmanuel Macron affichaient toute la gravité du moment.

D’autres personnalités importantes de la vie politique ont aussi répondu présent, souligne Le Parisien. C’est le cas, notamment, de Jean-Luc Mélenchon, d’Alain Juppé, mais aussi de Jean-Pierre Raffarin. Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, était aussi conviée.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.