Le maire de Béziers avait fait de la sécurité un des piliers majeurs de sa campagne en janvier dernier. Le conseil municipal a donné son accord pour le renforcement de la police municipale.
©AFPAFP

Depuis son arrivée à la tête de la sous-préfecture de l’Hérault au mois de mars grâce au soutien du FN, Robert Ménard secoue régulièrement l’opinion publique. Après l’interdiction du linge aux fenêtres et celle des paraboles, le maire de Béziers compte cette fois renforcer sa police municipale, rapporte Midi-Libre.

À lire aussi - Béziers : Robert Ménard veut faire interdire les crachats dans les rues

Le conseil municipal a adopté à une large majorité, 45 voix pour contre quatre abstentions, la nouvelle convention entre les services de l’État et la police municipale en prévoyant un renforcement de son équipement. L’édile en avait fait la promesse durant sa campagne et avait généré une petite polémique sur le sujet en juin dernier.La police municipale de Béziers va être dotée des moyens nécessaires à sa mission.

De nouveaux équipements

Selon le maire, il ne s’agit pas d’un coup de communication mais bien d’une nécessité. "Je souhaite que les policiers travaillent la nuit. Or, jusque-là, la mission de la PM s'arrête à 23 heures. Sur ce point, les textes sont clairs, pas de travail de nuit sans armement adéquat.", s’était-il justifié en juin dernier.

À lire aussi - Béziers : Robert Ménard se félicite d’avoir "démocratisé" la messe publique

L’accord prévoit notamment de munir les policiers municipaux de tasers, de Flash-Ball et de revolvers. Le coup total de la commande devrait s’élever entre 60 000 et 70 000 euros, précise Le Point. Des caméras embarquées vont également faire partie de l’arsenal des policiers municipaux. "Notre objectif est d’enregistrer systématiquement les insultes et autres rébellions envers les agents pour éviter que la parole d’un malfaiteur vaille celle d’un policier", a tenu à souligner le maire de Béziers.

Renforcement des effectifs

En attendant que cette nouvelle convention soit validée par le préfet de l’Hérault, ce qui ne serait qu’une formalité selon l’entourage de Robert Ménard, ce dernier a poursuivi les travaux en matière de sécurité. En effet, l'élu a déjà lancé une campagne de recrutement, notamment pour la nouvelle brigade canine de la ville. À terme, cette dernière devrait accueillir quatre chiens dont un spécialisé dans recherche des drogues, a précisé le journal. De même, une brigade équestre devrait voir le jour d’ici Noël.

À lire aussi - Béziers : après Eric Zemmour, Robert Ménard pourrait inviter Alain Soral et Dieudonné

Au moment de la prise de fonction de l’ancien secrétaire général de Reporter Sans Frontière, la police municipale comptait 48 policiers. Ils devraient être une soixantaine en Janvier 2015, l’objectif annoncé étant de 80 policiers pour 71 000 habitants.

 Vidéo sur le même thème - Couvre-feu, linge suspendu aux fenêtres : Ménard évoque la gestion de sa ville de Béziers 

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.