Bernard Montiel et Brigitte Macron : une amitié qui fait jaserAFP
Bernard Montiel s'est lié d'amitié avec le couple Macron. Il n'hésite pas à donner son avis à la Première dame et au président.

Une amitié presque improbable. Brigitte Macron a trouvé un très bon ami en la personne de Bernard Montiel et même le président écouterait ses conseils, rapporte Le Parisien. Tout a commencé entre l’animateur et la Première dame lors d’un concert à Bercy, alors qu’Emmanuel Macron venait d’être fraîchement nommé ministre de l’Economie. "Vous êtes encore plus beau en vrai ! Emmanuel, viens voir, c’est Bernard Montiel", lui a dit Brigitte Macron, à en croire Le Parisien. Le jeune ministre ajoute alors : "Je suis jaloux, ma femme vous adore". Quelques années et une élection présidentielle plus tard, Bernard Montiel a toujours une place de choix auprès du couple Macron. Une proximité qui n'a pas été du goût de certains conseillers de l'Elysée qui, selon Le Parisien, ont longtemps regardé de haut l'animateur.

Ils s'appellent une à deux fois par jour

D’après le quotidien francilien, Bernard Montiel ferait remonter les "échos de la rue" à Emmanuel Macron, allant même jusqu’à dire à son épouse : "Ton mari, on ne comprend rien à ce qu’il dit !". "Je me suis laissé dire qu’il charrie le président sur ses sorties de route, encouragé par Madame", assure Charles Villeneuve, ancien journaliste de TF1 et ami de Bernard Montiel. Selon un proche, Brigitte Macron et Bernard Montiel s’appellent "une fois par jour, voire deux" et se retrouvent souvent pour un déjeuner ou une séance de cinéma. Un autre proche raconte : "Un soir, les Macron l’ont appelé pour lui proposer de devenir leur communicant. Pour blaguer, bien sûr. Il n’a pas pu s’empêcher de répondre : ‘Monsieur Vidéo Gag à l’Elysée, vous êtes sérieux’ ?". Alors que le président est critiqué de toute part, Bernard Montiel assure qu’"il faut lui donner le temps".

Emmanuel Macron n’est pourtant pas le premier politique à prendre en compte les conseils de cet homme de télévision. Comme le rapporte Le Parisien, à la fin des années 1990 Alain Juppé avait proposé à l’animateur de diriger sa communication à Bordeaux. Un proche de l’ancien Premier ministre assure que ce dernier "a beaucoup aidé Alain dans le rayonnement de la ville sur l’événementiel. Il l’avait un peu nommé ambassadeur. C’est un entremetteur de talent, un type qui n’a jamais eu le melon. Ne vous fiez pas aux apparences". Brigitte Macron n’est pas non plus la seule Première dame à laquelle il offre son amitié : d’après Le Parisien, il a été convié par Carla Bruni à un de ses concerts l'été dernier, en présence de Nicolas Sarkozy et a accueilli Valérie Trierweiler chez lui, peu de temps après sa rupture avec François Hollande.