Jacques et Bernadette Chirac ne se sont jamais remis de la mort de leur fille, Laurence. L’ex première dame cultiverait le souvenir de sa fille en vivant notamment aujourd’hui au milieu de ses souvenirs.

La mort de Laurence, leur fille, en avril 2016, a profondément marqué le couple Chirac, au point que Jacques et Bernadette ne s’en sont pas remis, rapporte VSD. Le magazine, qui cite par ailleurs les bonnes pages de l’ouvrage Jacques Chirac. Coulisses d’un destin, révèle comment l’ex première dame, notamment, est inconsolable. "Pour une mère, partir après son enfant c'est terrible. C'est d'autant plus difficile que c'est elle qui a déménagé l'appartement de sa fille. Elle a gardé des objets au milieu desquels elle vit aujourd'hui", confie un proche du couple.

Souffrant d’anorexie mentale depuis ses 15 ans, une maladie développée après une méningite, Laurence Chirac était restée dans l’ombre de ses parents. Elle est décédée d’un arrêt cardiaque.

Le drame d’une famille

Peu de fois Bernadette Chirac a parlé de Laurence ouvertement. Dans le livre de confessions, Conversation, elle avait alors évoqué la maladie de sa fille: "Pour une mère, c’est effroyable". A l’occasion d’un documentaire sur France 2, elle avait visité la Maison de Solenn, un lieu accueillant au sein de l’hôpital Cochin des jeunes luttant contre l’anorexie. Cela avait été l’occasion de rappeler que Laurence avait suivi un temps des études de médecine.

Publicité
Profondément marquée par la mort de fille, Bernadette Chirac ne serait plus la même, au point de susciter des inquiétudes. "Bernadette Chirac, 84 ans, n'est plus que l'ombre d'elle-même. La lionne a disparu, l'animal politique s'est éteint", rapporte également VSD qui précise via la voix d'un proche : "elle est fatiguée"

Vidéo : Brigitte Macron et Bernadette Chirac : le déjeuner confidentiel

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité