Benoît Hamon a remporté dimanche la primaire de la gauche. Une victoire que le socialiste doit en partie au travail de deux hommes qui ont œuvré dans son ombre. 

Avec plus de 58% des voix en sa faveur, Benoît Hamon a remporté la primaire de la gauche dimanche. Agé de 49 ans, le socialiste représentera ainsi les couleurs de son parti lors de la prochaine élection présidentielle. Une victoire que le candidat savoure mais aussi partage. En effet, pendant toute sa campagne, Benoît Hamon a été soutenu et suivi de près par deux hommes : Roberto Romero et Mathieu Hanotin. Tous les deux ont des postes aussi "stratégiques" que "sensibles", souligne Le Lab d’Europe 1.

"Ils sont au petit soin pour Benoît Hamon"

Agé de 49 ans, le premier est son directeur de campagne adjoint, le second, âgé de 38 ans, son directeur de campagne. "Ils sont au petit soin pour Benoît. Ils sont là pour qu’il n’y ait pas de grain de sable et qu’il puisse se concentrer sur l’essentiel, a expliqué au site Régis Juanico, un des porte-paroles de la campagne. Mathieu a beaucoup d’intuition politique. Il sent les coups. Roberto, c’est la cheville ouvrière de l’ombre". Ainsi, Roberte Romero est comme un « couteau suisse », écrit Le Lab qui souligne qu’il peut aussi bien rédiger les notes du candidat que jouer les chauffeurs pour le conduire à une réunion.

Publicité
Mathieu Hanotin, quant à lui, est chargé de coordonner les déplacements, les meetings et les rencontres avec les parlementaires socialistes. "Dans une campagne, il faut un minimum d’organisation et j’ai besoin de gens plus rigoureux que moi, a-t-il confié au site à propos de son adjoint. Mais je crois beaucoup à l’horizontalité pour permettre de créer une vraie émulation".

En vidéo – L’intégralité du discours de Benoît Hamon après sa victoire à la primaire

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité