Bruno Beschizza a décidé d'interdire la mendicité dans plusieurs secteurs de sa commune d'Aulnay-sous-Bois. Il s'agit là d'une première décision de cet ancien policier, devenu maire UMP de la ville aux dernières élections municipales.

La chasse aux mendiants est désormais ouverte à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Selon France Bleu, le maire UMP de la ville, Bruno Beschizza, a annoncé ce mardi l'application d'un arrêté municipal visant à interdire la mendicité.

Plusieurs villes l'ont déjà mis en place

Selon le texte, la mendicité est prohibée "lorsqu’elle trouble la tranquillité des personnes ou entrave leur passage ou gêne la commodité de la circulation". Valable jusqu'au 30 septembre 2014, l'arrêté s'appliquerait de 08h00 à 20h00 dans plusieurs secteurs de la commune dont celui de la gare. Le document administratif fait mention d'un "nombre croissant de personnes" qui font la manche dans la ville, "parfois de manière agressive ou avec enfants".

Aulnay-sous-Bois n'est pas la seule commune à avoir pris ce genre de décisions. Plusieurs villes de France, comme Nice, Montpellier ou encore Nogent-sur-Marne ont déjà mis en place cette politique. A Paris, trois arrêtés anti-mendicité avaient été pris en 2011, sur les secteurs des Champs-Elysées, des Grands magasins et du Louvre. Jugés inefficaces, ils n’ont pas été reconduits l'année suivante.

Les nouveaux rythmes scolaires posent également un souci à Bruno Beschizza. France Bleu a révélé ce mercredi que le conseil municipal d'Aulnay-sous-bois devrait voter une délibération dans la soirée. La nouvelle équipe pourrait ainsi déposer un recours pour ne pas appliquer la réforme à la prochaine rentrée scolaire.

Ancien syndicaliste policier et proche de Nicolas Sarkozy, Bruno Beschizza a été élu fin mars avec plus de 60 % des voix face au socialiste Gérard Ségura au second tour des municipales.

Vidéo sur le même thème : Arrêté municipal anti-mendicité à Nice : une guerre contre les pauvres ?

Vidéo : Arrêté municipal anti-mendicité à Nice: une guerre contre les pauvres?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.