© AFPAFP
Le couple exécutif du FN, Marine Le Pen et Louis Aliot, va faire son entrée au Palais-Bourbon. Avant eux, d'autres couples emblématiques ont siégé sur les bancs de l'Assemblée nationale.
Sommaire

Marine Le Pen et Louis Aliot

© AFP

Pour ce cru 2017, l'Assemblée va accueillir un couple dans son hémicycle. Il s'agit de la présidente du FN et de son compagnon, par ailleurs vice-président du même parti. La première a été élue dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais avec 58 % des voix. Le second a gagné son siège pour l’Assemblée nationale avec 50,56 % des voix, soit seulement 452 de plus que son adversaire MoDem, dans la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales. Députés européens tous les deux, ils vont devoir céder leur mandat pour se retrouver sur les bancs de l'Assemblée nationale. 

Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti

© AFP

S'ils n'ont pas siégé sur les bancs des députés lorsqu'ils étaient ensemble, à partir de 2014, Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti ont été tous les deux sur le banc des ministres. Pas longtemps certes puisque le couple a été congédié du gouvernement fin août de le même année. 

MAM et Patrick Ollier

Tout comme les précédents, Michèle Alliot-Marie et son compagnon Patrick Ollier ont siégé ensemble à l'Assemblée mais sur le banc des ministres. En effet, les deux étaient le premier couple officiel d'un même gouvernement : elle occupant le ministère des Affaires étrangères, lui devenant ministre auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement. A noter qu'en début d'année 2011, après une polémique sur des vacances en Tunisie, "MAM" avait été obligée de démissionner du gouvernement, retrouvant son siège de député un mois plus tard. Le couple a donc continué à siéger ensemble à l'Assemblée, monsieur sur les bancs des ministres, madame sur celui des députés.

François Hollande et Ségolène Royal

© AFP

Entre Ségolène Royal et François Hollande, ce fut une longue histoire d'amour en même temps que politique. Les deux ont ainsi partagé en couple les bancs de l'Assemblée en tant que député des Deux-Sèvres (2002-2007) pour l'une, et de Corrèze pour l'autre (1997-2012). Entre 2002 et 2007, date de leur rupture et de la fin du mandat de Ségolène Royal, le couple aura passé cinq années à l'Assemblée nationale.