Creative Commons
Parce que leur langue a fourché ou parce qu'ils se sont emmêlés les pinceaux dans ce qu'ils voulaient dire, les politiciens nous ont parfois bien faire rire cette année. Retour sur les meilleurs lapsus et bourdes de la classe politique.
Sommaire

François Hollande confond les Chinois et les Japonais

En visite d’Etat au Japon en juin dernier, le président François Hollande a commis un impaire en déclarant s’adresser "au peuple chinois". Evoquant la prise d’otages d’In Amenas en Algérie en janvier au cours de laquelle une dizaine de ressortissants japonais sont décédés, le chef de l’Etat a en effet présenté ses condoléance... au "peuple chinois".

Emmanuelle Cosse et le moment "essensuel"

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

Alors qu’elle venait tout juste d’acquérir le titre de patronne des Verts en novembre dernier, Emmanuelle Cosse a prononcé un premier discours qui n’a pas manqué de faire sourire son assemblée. Evoquant les élections municipales de mars prochain, elle a en effet estimé que c’était un moment "essensuel" pour EELV.

François Hollande invente la "Macédonie"

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

En juillet dernier, lors d’un déplacement à Ljubljana en Slovénie, le président François Hollande a évoqué "l’ancienne République yougoslave de Macédonie", au lieu de la Macédoine.

Marion Maréchal-Le Pen confond Coué et Cauet

 © Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

Invitées sur le plateau de Mots Croisés en septembre, Marion Maréchal-Le Pen a confondu la méthode Coué  - célèbre technique d’autopersuasion qui tire son nom de celui qui l’a inventée – avec la méthode Cauet, une émission diffusée entre 2003 et 2008 sur TF1.

Angela Merkel se trompe de François

Lors d’une conférence de presse commune avec François Hollande en mai, Angela Merkel a appelé l’actuel chef de l’Etat français… François Mitterrand. "Les thèmes sur lesquels nous travaillons ont été évoqués par François Mitterrand: il s'agit de stimuler la compétitivité, l'emploi, la croissance. Le chômage des jeunes, bien sûr, a une importance tout à fait capitale dans notre projet", a ainsi déclaré la chancelière avant de reconnaitre son erreur : "François Hollande, pas François Mitterrand! François Hollande!".

François Hollande confond l’Egypte et la Tunisie

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

En déplacement à Tunis (Tunisie) en juillet, François Hollande a évoqué la Tunisie au lieu de l’Egypte. "La France a pris acte de la situation en Tunisie", a-t-il en effet déclaré avant d’immédiatement se rattraper : "pardon, en Egypte !". Il a ensuite essayé de ne pas froisser le public tunisien en déclarant l'air grave : "je prends acte aussi de la situation en Tunisie qui celle-là permet d'engager la transition démocratique".

Christian Estrosi se trompe, lui aussi, de François

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

En février Christian Estrosi a également confondu deux François : le président François Hollande et l’ancien chef du gouvernement, François Fillon.

François Hollande fait une blague sur la démission du pape

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

Suite à l’annonce de la démission du pape Benoît XVI en février dernier, François Hollande s’était laissé aller à faire une petite note d’humour en lâchant que "la France ne présentait pas de candidat" à sa succession. Une blague qui n’avait pas plu à tout le monde.