Alexandra de Taddeo serait-elle une espionne à la solde de la Russie ? C'est en tout cas l'une des possibilités étudiées par les services de renseignements, dès la diffusion des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux.

La diffusion des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux serait-elle une opération montée depuis Moscou ? Selon 20 minutes, c'est la question qui s'est immédiatement posée aux autorités françaises, à la suite de la diffusion des images. 

Les services de renseignements français ont tenu à s'assurer qu'Alexandra de Taddeo n'avait pas de liens avec les services russes. La destinataire supposée des vidéos attribuées à Benjamin Griveaux a donc fait l'objet d'une enquête des autorités, pour établir un potentiel lien avec Moscou. 

La jeune femme est effectivement passionnée par la Russie depuis plusieurs années, ce qui aurait mis la puce à l'oreille des enquêteurs. L'étudiante parle couramment le russe et a consacré son mémoire à la politique de la Fédération russe en Arctique. Elle a également interviewé plusieurs personnalités du pays en 2017, détaille 20 minutes. Au vu de ces éléments, Alexandra de Taddeo est très vite suspectée par les services de renseignement, explique le quotidien. 

"Si elle n'est pas une espionne russe, tant mieux pour la France"

"On a parlé d'un piège, d'un complot russe", a expliqué son avocate, Me Noémie Saidi-Cottier, lundi 24 février sur France Info. "Si elle n'est pas une espionne russe, tant mieux pour la France. Parce que cela serait quand même très compliqué si ce genre d'images se retrouvait dans les mains d'une espionne, entre les mains d'une personne qui serait capable de vendre de telles images pour faire chanter un ministre", ajoute-t-elle ensuite. L'avocate a de toute façon rappelé que sa cliente avait gardé les vidéos pour se protéger de l'ancien porte-parole, et non pour les divulguer sur les réseaux. 

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.