Sommaire

Alcool, musique et jolie fille : des clichés qui dérangent ?

Pour autant ces clichés, dont Le Parisien affirment qu’ils ont été pris par la patrouille et ensuite vendu à la presse people, semblent déranger.

En effet, le ministre de l’Intérieur aurait été convoqué à Matignon à la suite de leur publication, assure Closer. Dans la soirée du jeudi 14 mars, l’ancien porte-parole du gouvernement aurait du s’expliquer sur "ce moment de décompression au cœur d’une très chaude nuit", écrit l’hebdomadaire.

"On a changé de monde, il y a des appareils photos partout et des réseaux sociaux, on ne peut plus faire ce genre de choses", s’agace un conseiller de l’exécutif dans les colonnes du quotidien. "Cela fait désordre, ce n’est vraiment pas le bon timing", confirme par ailleurs un spécialiste en communication… Non sans rappeler que Christophe Castaner n’en est pas à son coup d’essai.

Outre le scandale potentiel, la sécurité du ministre aurait pu être mise en jeu : le "premier flic de France" n’était à priori pas accompagné par son service de sécurité affirme le tabloïd. Une information qui n’a pas été confirmée, nuance cependant Le Parisien.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.