Guy Tessier est au cœur d’une polémique à Marseille. Le nouveau président de la communauté des communes, Marseille Provence Métropole (MPM), est depuis le 17 avril dernier accusé de racisme par plusieurs associations et syndicats qui comptent déposer plainte. Dans un discours adressé aux agents de la communauté, il a estimé que la ville ne devait pas "s’africaniser".

©CC/Wikicommons

Guy Tessier aurait sans doute préféré commencer son mandat d'une autre manière. Le nouveau président de la communauté des communes, Marseille Provence Métropole (MPM) est mis en cause par plusieurs associations et syndicats pour "racisme".

Les faits remontent au 17 avril dernier. Pour sa première apparition publique en tant que président du MPM, Guy Tessier a adressé un discours aux agents territoriaux chargés de l’enlèvement des ordures. Faisant référence à la menace de ces derniers de ne pas retirer les ordures de la ville faute d’amélioration des salaires, le député UMP a estimé que la ville de Marseille ne devait pas "s’africaniser".

Lire aussi : Marseille : une subvention de 165.000 euros fait polémique pour une télé-réalité américaine

Une plainte va être déposée Ces propos, relayés par la Provenceet le site Marsactu ont provoqué un tollé chez les associations de luttes contre le racisme. Si Jean-Marc Coppola (PCF) a dénoncé "non un dérapage verbal, mais l'affirmation d'un racisme décomplexé", peu d’élus ont en revanche réagi aux paroles de Guy Tessier.

Une plainte va être prochainement déposée pour "diffamation publique à caractère raciale". A l’initiative de la plainte figure le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) des Bouches-du-Rhône. La démarche est également soutenue par le collectif pour la mémoire de l'esclavage, la CGT, la FSU et le Parti communiste français. Le syndicat des avocats de France a, quant à lui, proposé de rédiger la procédure de plainte à l’encontre de Guy Tessier.

Pour désamorcer la crise, l’actuel président de la commission défense à l’Assemblée, a récemment reçu le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN). Un communiqué commun exprimant les regrets de l’intéressé a été rendu public à l'issue de cette rencontre. "Je voulais une explication sur ses propos", a déclaré Nassurdine Haidari, président du CRAN de la région PACA. "Il a formulé des regrets et a signé notre communiqué. Pour moi, l'affaire est close", a-t-il conclu.

Publicité
Une démarche insuffisante pour les futurs plaignants. La plainte devrait ainsi être déposée d’ici la fin de la semaine. Aucune information sur une possible démission de Guy Tessier n’a pour le moment filtré.

A voir sur le même thème : un incendie impressionnant ravage une rue de Marseille

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité