L’ancien secrétaire d’Etat, visé par une plainte de Bercy pour fraude fiscale, a fait savoir que François Hollande et Manuel Valls étaient au courant de sa situation au moment de sa nomination.

Interrogé mardi soir par BFMTV, Thomas Thévenoud, débarqué de ses fonctions après les révélations concernant sa situation fiscale, a indiqué qu’il avait le pressentiment que le couple exécutif était au courant de ses retards de paiements.

"Je pense qu’on connaissait tout de ma situation fiscale"

L’éphémère secrétaire d’Etat a confié au micro d’Appoline de Malherbe :"Qui peut croire que personne n’a jamais fait aucune vérification sur moi alors que je suis un élu de la nation membre de la Commission des finances qui a failli être nommé dans le premier gouvernement Valls en avril 2014 et qui est finalement nommé en septembre", pointant ainsi du doigt François Hollande et Manuel Valls.

"Je pense qu’on connaissait tout de ma situation fiscale", a-t-il estimé. Avant d’ajouter : "Qui peut douter de cette évidence ?". "Si on m’a nommé, c’est parce qu’on pensait que je pouvais faire le job", a poursuivi l’ancien secrétaire d’Etat.

Lire aussi -Découvrez la liste de tout ce que Thomas Thévenoud a "oublié" de payer

Lundi, la commission des infractions fiscales de Bercy déposait plainte contre le député de Saône-et-Loire qui siège toujours à l’Assemblée nationale. "J'ai payé tout ce que je devais à l'Etat", avait déclaré Thomas Thévenoud dans les colonnes de Libération après l’ouverture d’une enquête pour fraude fiscale à son encontre. "Chaque année je payais mes impôts mais en retard", s’était-t-il défendu. L’ancien secrétaire d’Etat avait dénoncé "un acharnement" contre lui.

Lire aussi -Thomas Thévenoud dénonce un "acharnement" contre lui

Publicité
En septembre 2014, Thomas Thévenoud avait été nommé en tant que secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, du Développement du tourisme et des Français de l’étranger. Neuf jours plus tard, il avait été sommé de quitter ses fonctions après que la presse a révélé qu’il n’avait pas payé ses impôts. Thomas Thévenoud s’était alors défendu en prétendant souffrir de "phobie administratif". Cette nouvelle affaire rappelait la démission polémique de Jérôme Cahuzac.

Vidéo sur le même thème : Réactions sur la phobie administrative de Thomas Thévenoud

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité