Le ministre de la Culture n’a pas l’intention de prendre cette affaire à la légère après la polémique déclenchée par les frais exorbitants de taxis de l’ex-PDG de l’INA.

Selon Le Parisien, Fleur Pellerin, ministre de la Culture, a décidé de transmettre à la justice le dossier des frais de taxis exorbitants d’Agnès Saal, ancienne PDG de l’INA, poussée en avril dernier à la démission.

Le montant des frais occasionnés pour ses déplacements était de 40 000 euros pour dix mois à peine, dont 6 700 euros pour son fils qui avait profité des largesses de sa mère. Depuis son éviction, Agnès Saal a été recasée au ministère de la Culture, ce qui a beaucoup choqué l’opinion publique de même que François Hollande.

A lire aussi - INA : Agnès Saal contre-attaque en visant Mathieu Gallet

"J'ai décidé de saisir la justice, déclare au quotidien le ministre. J'ai en effet saisi ce matin [lundi] le procureur de la République de Créteil, sur la base de l'article 40 du Code de procédure pénale, en vertu duquel tout agent public ayant eu connaissance d'un délit doit le signaler à la justice. Notre lettre de transmission comporte des éléments sur les frais de déplacement."

Une plainte en parallèle

"Je veux agir avec sérénité, explique Fleur Pellerin. Tout cela peut paraître long à l'aune du temps médiatique, mais il nous fallait regrouper les pièces nécessaires avant de décider. Mon seul souci, c'est l'exemplarité. De tels comportements ne sont pas acceptables."

Publicité
Par ailleurs, Agnès Saal est visée par une plainte de l’association de lutte contre la corruption Anticor pour ses dépenses de taxi en même temps que son prédécesseur à l’INA, Mathieu Gallet, lui, pour des contrats passés.

Vidéo sur le même thème : 40 000 euros de taxis en 10 mois : polémique autour de la présidente de l'INA

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité