Affaire Richard Ferrand

Une semaine à peine après la nomination du gouvernement, un ministre était déjà accusé dans une affaire de favoritisme. Il s'agit de Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires. Le Canard enchaîné révèle que le secrétaire général d'"En Marche !" a bénéficié d'un "petit arrangement familial"

En 2011, la mutuelle dont il était directeur a loué à Brest, parmi trois propositions, des locaux commerciaux dont le propriétaire n'était autre que sa compagne, l’avocate Sandrine Doucen. Selon le Canard, la mutuelle de Richard Ferrand avait monté très rapidement une SCI. La promesse de location lui avait permis d'obtenir un prêt bancaire équivalent à la totalité du prix de ces locaux "en mauvais état".

De son côté, Richard Ferrand assure que tout s'est déroulé de manière "transparente" et qu'il s'agit d'"une pseudo-affaire" en guise de "cadeau de bienvenue" pour son entrée au gouvernement. L'entourage du Premier ministre Edouard Philippe a fait savoir à l'AFP que "la probité de Richard Ferrand (n'était) pas en cause". 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.