L'activiste russe, qui revendique la diffusion des vidéos attribuées à Benjamin Griveaux, a déjà été condamné en France. Celui qui squatte des logements parisiens a développé un mode de vie qui lui est propre.
Affaire Griveaux : le côté sombre de Piotr PavlenskiPiotr Pavlenski en 2016 à Moscou.AFP

Il est une des clefs pour comprendre l’affaire Benjamin Griveaux. L’activiste russe Piotr Pavlenski a très tôt assumé son rôle dans la diffusion des vidéos intimes de l’ancien candidat à la mairie de Paris, affirmant avoir agi pour dénoncer "l’hypocrisie" de l’homme politique. Selon lui, il "a utilisé sa famille en se présentant en icône pour tous les pères et maris de Paris. Il a fait de la propagande des valeurs familiales traditionnelles". Mais qui est au juste ce trentenaire dont le nom est cité partout depuis plusieurs jours ? Il vient d’être mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour "atteinte à l’intimité de la vie privée" et "diffusion sans l’accord de la personne d’images à caractère sexuel" mais n’en est pas à son coup d’essai.

Piotr Pavlenski : condamné en 2017

Piotr Pavlenski est arrivé récemment en France, en janvier 2017 plus précisément. Visé par une accusation d’agression sexuelle en Russie, celui qui se décrit comme un "artiste politique" a quitté son pays pour s’installer dans l’Hexagone, où il a obtenu le statut de réfugié politique en mai 2017, explique Le Point. Le trentenaire a été condamné à trois ans de prison, dont deux avec sursis après avoir incendié la façade d’une succursale de la Banque de France en octobre 2017. L’objectif ? Dénoncer "le pouvoir de la finance". Il avait alors été interdit de porter une arme pendant cinq ans, une obligation qu’il n’aurait pas respectée.

Avant la diffusion des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux, Piotr Pavlenski était déjà recherché par la police depuis le mois de janvier pour des faits de violences avec arme blanche. Il aurait blessé deux personnes avec un couteau le 31 décembre dernier, lors d’une soirée chez la compagne de Juan Branco. Depuis son arrivée en France, il aurait développé un mode de vie particulier, fait de vol à l’étalage et de squat de logements parisiens.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Benjamin Griveaux abandonne

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.