Le magazine people Closer se retrouve dans le collimateur de la justice. Quatre personnes, dont le paparrazzi qui a photographié Julie Gayet et François Hollande ensemble, ont été renvoyées en correctionnelle à Nanterre.
© CC

Closer n'en a manifestement pas fini avec la justice. Quatre personnes travaillant pour le magazine people sont citées à comparaitre devant le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine). L'annonce a été faite ce samedi par le procureur de la République de la ville Robert Gelli. Parmi les prévenus : le photographe Sébastien Valiela, à l'origine des clichés de la prétendue liaison du président François Hollande avec l'actrice Julie Gayet et Laurence Pieau, directrice de la rédaction de Closer. Tous deux sont accusés "d'atteinte à l'intimité de la vie privée".

Une photo "prise dans un espace privé et sans le consentement de la comédienne"

Laurent Viers, beau-frère et collaborateur de Sébastien Valiela et Carmine Perna, directeur général de Mondadori Magazines France - qui édite Closer - ont notamment été convoqués. "De nombreux éléments, notamment le témoignage de Julie Gayet et la géolocalisation, permettent d'indiquer que Laurent Viers est l'auteur du cliché", a indiqué Robert Gelli dans Le Point. Les deux responsables du magazine sont poursuivis pour avoir utilisé cette photo "prise dans un espace privé et sans le consentement de la comédienne", a ajouté le procureur. Laurent Viers sera également assigné à comparaitre pour "faux" et Sébastien Valiela pour "complicité de faux". La police avait retrouvé, au cours d'une perquisition au domicile du premier, une fausse carte de journaliste fabriquée à partir du document authentique de Sébastien Valiela.

Il s'agit de la seconde offensive judiciaire lancée à l'encontre de Closer par Julie Gayet. Le magazine avait déjà été condamné, fin mars, à verser à l'actrice la somme de 15 000 euros de dommages et intérêts pour avoir diffusé en janvier dernier une première série de clichés du chef de l'État et de l'actrice, photographiés séparément devant un immeuble parisien, rue du Cirque, à une centaine de mètres de l'Élysée.

Vidéo sur le même thème : Julie Gayet : "Ma vie privée est ma vie privée"

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.